Nouvelles règles


Les (Autres) Bonnes Recettes de Kasper Kurechaudron

J'ai découvert récemment, caché dans la couverture d'une copie du célèbre "Nos Ennemies les Bêtes" un parchemin décrivant plusieurs recettes curieuses. Je vous les livre ci dessous, ainsi que le (maigre) résumé de la vie de l'alchimiste qui les créa.

Brotzol le Chétif

Né en l'année du Chafouin selon la datation Guiléenne, Brotzol a toujours souffert de sa petite taille et de son faible poids. On murmure qu'il inventa la Pâte de la Malemort juste pour se venger de ses parents. Dans les rares textes le mentionnant, il est décrit comme un personnage taciturne, érudit, portant toujours sur lui une ceinture remplie de cailloux "pour éviter de s'envoler". Nerveux et vindicatif, il chercha à voyager, mais se heurta rapidement à la question de l'encombrement: entre une dague et de la nourriture, il lui fallut choisir. Il inventa alors la fabuleuse recette des Pains de Route. Faible empathe, on dit qu'il n'arrivait pas à distinguer la moquerie la plus simple de la sincérité la plus naïve. En ce qui concerne la potion des sens, on ne peut que supputer: selon ses biographes, il n'aurait jamais pu ni tendre un arc, ni une arbalète et le seul fait de soulever une dague lui coutait trois potions de Force. On ne sait donc pas bien ce qu'il pouvait retirer de cette potion, physiquement parlant. Il disparut non loin du lac de Chandrapore, alors qu'il pêchait et qu'un vent violent soufflait sur la région.


Les Pains de route de Brotzol le Chétif

But : Fabriquer des boulettes nutritives

Ingrédients:

2 floumes bien floumées

1 mesure d'huile de bureth

1 livre de blémoud

1 pinte d'eau alchimiquement simple

6 brins de satum

3 pépins d'obyssum vert

Manipulation: Mettre dans une poêle 1 mesure d'huile de bureth et y jeter 2 floumes bien floumées. Faire rendre l'eau des floumes jusqu'à température pourpre-brun (-2). Dans un chaudron, mélanger 1 livre de blémoud, 1 pinte d'eau alchimiquement simple et 6 brins de satum jusqu'à consistance cheval-hibou (-2). Ajouter alors les floumes grillées dans la pâte précédente, ainsi que 3 pépins d'obyssum vert. Remuer à l'aide d'une spatule en bois jusqu'à consistance serpent-lapin-hibou (-3). On doit obtenir alors au fond du chaudron 30 écailles d'une pâte brunâtre. Si on trouvre à la place une gelée jaune, c'est que l'on a floumé quelque part.

Utilisation: Chaque écaille sustente de 1 point. La pâte peut donc être fractionnée en boulettes de 1 écaille chacune. Toutefois, plusieurs jours de ce régime basé uniquement sur de telles boulettes peuvent être dangereux pour la santé


Pâte de la Malemort

But: Fabriquer un poison enductif

Ingrédients:

  • 1 amanite thanataire
  • 1 hécatombe
  • 2 mesure d'eau alchimiquement simple
  • 4 doigts de graisse de carpe
  • 4 brins de mercurion
  • 4 pépins de boralm

Manipulation: Découper une amanite thanataire en petits cubes, puis les jeter dans de l'eau bouillante et laisser chauffer jusqu'à couleur glauque-brun (-2). Laisser refroidir pendant 1 heure. Pendant ce temps, préparer une décoction à l'aide de 4 brins de mercurion et de 2 mesures d'eau alchimiquement simple. Une fois l'heure passée, mélanger la décoction avec le liquide bouilli jusqu'à consistance serpent-serpent (-1). Pratiquer alors quatre alvéoles dans le corps de l'hécatombe et y mettre dans chacune 1 pépin de boralm. Enduire ensuite l'hécatombe de 4 doigts de graisse de carpe. Remettre à chauffer le liquide obtenu précedemment et y jeter la poire ainsi enduite. Porter la chauffe jusqu'à couleur glauque-glauque-pourpre (-3). On doit alors voir 6 écailles (3 doses) d'une belle pâte rougeâtre, collante et nauséabonde. Si l'on obtient une sorte de crême fouettée (comestible) à l'odeur appétissante, c'est que tout a raté.

Utilisation:Seules les armes tranchantes sont concernées par ce poison. Cela comprend naturellement les épées, dagues, lances et haches mais aussi les fléches, carreaux et javelots. Appliquer ce produit sur toute autre arme ne sert strictement à rien. Il suffit d'enduire la lame de 2 écailles de cette pâte pour que, à la première blessure portée (toutes sauf éraflure), la victime soit empoisonnée. Mettre plusieurs doses de ce poison ne sert à rien, une seule dose agit de toute façon. Une fois le poison transmis, la lame doit être à nouveau enduite.

Caractéristiques :

Malignité 4

Périodicité 2 rounds

Dommages -1 point de vie

Remèdes -6 / Tournegraisse +15, Mirobolant + 7


Potion des Sens

But: Fabriquer une potion augmentant la perception

Ingrédients:

  • 3 brins de solimonce
  • 3 brins de tshaï
  • 3 brins d'ortigal glauque
  • 1 livre de glace pilée
  • 6 mesures d'eau alchimiquement simple
  • 6 pépins d'obyssum gris

Manipulation: Faire 3 décoctions de 3 brins de solimonce, 3 brins de tshaï et 3 brins d'ortigal glauque respectivement à l'aide de 2 mesures d'eau alchimiquement simple par décoction. Conserver les 3 décoctions séparément pendant 2 heures dans 1 livre de glace pilée. Préparer un feu bien ronflant, puis verser les 3 décoctions dans un chaudron, y ajouter 6 pépins d'obyssum gris et porter jusqu'à couleur bleu-gris (-2). On peut alors observer 1 mesure d'un joli précipité bleu se former dans le chaudron. Si la couleur est autre, c'est soit que la chauffe a été mal faire, soit que la glace n'était pas assez fraîche.

Utilisation: Boire l'intégralité de la potion sans respirer. L'effet a lieu au bout de 2 minutes (20 rounds) et dure 1 heure. Il confère un bonus de +6 à tous les jets de VUE, OUÏE et ODORAT-GOUT, ainsi qu'un bonus de +2 aux jets de Tir et de Lancer et est suivi d'une forte envie de se nourrir. Pratiquement, une fois l'effet terminé, le buveur doit ingurgiter 3 fois sa Sust en nourriture et en eau dans l'heure qui suit, sous peine de se voir appliquer immédiatement les règles de famine (sans attendre la fin du Château Dormant).

Enchantement: Si la potion est enchantée, l'effet magique n'a lieu que si un jet de resistance standard est échoué. L'effet se produit alors dans le round consécutif au jet de résistance et voit sa durée modifiée. Les bonus durent autant d'heures que de points de rêve. De plus, aucun famine n'est ressentie.

Sur-effet : Il y a 3% de chances par point de rêve de la potion qu'un sur-effet se produise: la perte totale de l'EMPATHIE. Pour le regain, jouer tout les matins un jet d'EMPATHIE (originel) à zéro et regagner selon le barême des points de tâche.


Potion d'Empathie

But : Fabriquer un potion augmentant l'empathie

Ingrédients:

  • 3 brins d'herbe de lune, qualité 5 minimum
  • 1 dose de lait de lune
  • 6 brins de satum
  • 6 pépins d'obbadion

Manipulation: Faire une décoction à l'aide de 6 brins de satum et d'1 dose de lait de lune. Faire chauffer rapidement jusqu'à couleur pourpre-sangue (-2). Oter du feu, puis mélanger en incorporant peu à peu 3 brins d'herbe de lune (qualité 5 minimum) jusqu'à consistance mouton-hibou-renard (-3). Le liquide obtenu en cas de réussite est similaire à la semence masculine quant à la couleur et la consistance, ce qui en rebute plus d'un. Si le résultat est délié et fleurant bon la campagne, tout est à refaire.

Utilisation: Boire l'intégralité de la potion sans respirer. L'effet a lieu au bout de 2 minutes (20 rounds) et dure 1 heure. Il confère un bonus de +6 à tous les jets d'EMPATHIE et permet surtout de doubler son EMPATHIE quant aux distances concernant les sorts. La fin de l'effet s'accompagne de la perte de 2d6 points d'endurance.

Enchantement : Si la potion est enchantée, l'effet magique n'a lieu que si un jet de resistance standard est échoué. L'effet se produit alors dans le round consécutif au jet de résistance et voit sa durée modifiée. Les bonus durent autant d'heures que de points de rêve, le tout sans perte d'endurance.

Sur-effet: Il y a 3% de chances par point de rêve qu'un sur-effet se produise: perte partielle de l'INTELLECT (INT divisé par deux, arrondir en dessous). Pour le regain, jouer tout les matins un jet d'INTELLECT (originel) à zéro et regagner selon le barême des points de tâche.

Les recettes suivantes proviennent soit de mes propres recherches (l'Aoutchouc), soit de rencontre avec d'autres alchimistes (Liqueur d'Hal Kohol et Sôve-Feuille).


L'Aoutchouc

But : Fabriquer une pâte caoutchouteuse

Ingrédients pour 1 pinte:

  • 2 pintes d'Huile de Pierre (cf. "Du Voyage et Des Voyageurs")
  • 1 pinte d'eau alchimiquement simple
  • 8 pépins d'obyssum gris
  • 3 doigts de bave de crapaud

Manipulation: Faire chauffer doucement l'Huile de Pierre en intégrant les 8 pépins d'obyssum gris. Attendre que le mélange soit à couleur Glauque (0). Laisser refroidir 30 minutes, cracher trois molards dans la mixture, et quand le mélange se met à fumer, incorporer rapidement les 3 doigts de bave de crapaud et la pinte d'eau alchimiquement simple. Mélanger doucement jusqu'à consistance Mouton (0). La pâte obtenue permet de fabriquer des objets en Aoutchouc: celui ci est très léger, incassable, résistant à l'étirement, bref un parfait caoutchouc.

Fabrication d'objets: On peut avantageusement fabriquer des fioles. Imaginez un peu: pas d'encombrement, incassable ! Fini les potions enchantées qui se cassent au mauvais moment ! Fini la peur de jeter son sac à dos du haut d'une falaise ! Bref, au maître de jeu de gérer l'éventuelle fabrication d'objets, en utilisant Bricolage et les points de tâche. Ainsi, par exemple, fabriquer une fiole en Aoutchouc pourrait demander - en sus d'un chaudron, d'un feu et d'ustensiles de verriers - 6 points de tâche, périodicité 5 minutes, difficulté -4. A noter que la pinte produite par la recette permet de fabriquer 2 fioles, ou une bouteille d'1 litre.


Liqueur d'Hal Kohol

But : Fabriquer une liqueur fortement alcoolisée

Ingrédients:

  • 1 pinte de liqueur de force alcoolique 4
  • 1 pinte d'alcool alchimiquement simple
  • 9 brins de Mercurion

Manipulation: L'alcool alchimiquement simple s'obtient à l'aide de la Reliquefaction d'Algagath le Vieil, en remplaçant l'eau filtré par de l'alcool, filtré lui aussi, de force alcoolique 4. Mélanger alors tous les ingrédients, puis chauffer jusqu'à couleur Sangue. Se méfier des vapeurs qui s'échappent alors du chaudron: la pinte de liqueur obtenue a une force de 11.


Sôve-Feuille

But : "Plastifier" un parchemin

Ingrédients pour 1 parchemin:

  • 5 pépins d'obbadion
  • 1 mesure de gelée de Celludine

Manipulation: Mélanger la gelée avec l'obbadion jusqu'à consistance Lapin-Chèvre-Hibou-Cheval (-4). Enduire alors un parchemin de la pâtouille obtenue, puis laisser sécher 1 heure. Le parchemin est alors recouvert d'une pellicule extrêment résistante aux intempéries. Pratique pour protéger ses recettes et tourne main.

Remarques: La Celludine, fruit du Celludin, se trouve dans les plaines et collines tempérées. La Celludine a un goût de plastique très prononcé, et n'est pas spécialement recherchée, sauf dans dans les régions pauvres où l'on en fait de la gelée nutritive. Fréquent.


Texte de Sylvain Fabre, paru dans Les Elfes Se Torchent Aussi, Email: sylvain.fabre@hol.fr
Adresse: 15 rue Saint Michel, 35000 Rennes, France


Crédits
Kasper Kurechaudron

Home Liens vers d'autres sites Collection de PNJs Critiques et présentations d'écrits Une imposante collection de sorts Mondes et lieux à visiter Recherche dans le site Liste du matériel paru Présentation du jeu Questions & réponses Règles additionnelles et autres aides de jeu Voyages, aventures, découvertes!