Zero

Posté le 29.09.2011

Zero est un petit jeu de cartes de Reiner Knizia, simple mais bien foutu. Le paquet de cartes contient sept séries de 1 à 8. Chaque série se distingue par une couleur différente. Au début du jeu, chacun reçoit neuf cartes, puis cinq cartes sont placées face ouverte au milieu de la table. Ces dernières constituent la pioche. A son tour, un joueur prend une carte de sa main et l'échange avec la pioche.

Le but est de constituer une main qui vaut le moins de points possible, idéalement zéro. Cinq cartes ou plus de la même valeur comptent comme zéro. De même pour cinq cartes de la même couleur. Il est possible d'obtenir un total de zéro en combinant les deux, avec un carte commune aux deux groupes. Quand un joueur parvient à cela, il annonce "Zéro" et le jeu s'arrête immédiatement. Les autres joueurs calculent leur total en comptant une fois chaque valeur présente dans leur main (par exemple, 1, 1, 1, 2, 4, 5, 5, 5, 5 vaut 1 + 2 + 4 + 5 = 12). Un joueur peut aussi décider d'interrompre prématurément la partie s'il pense ne pas pouvoir améliorer sa main (ou pour embêter les autres, s'il a déjà de quoi faire un bon score). Il toque alors sur la table (au lieu d'échanger une carte). Le jeu continue normalement. Par contre, dès que quelqu'un toque une deuxième fois, on fait un dernier tour de table et on arrête.

On fait autant de manches qu'il y a de joueurs. Celui qui a le plus petit total final a gagné.

Le mécanisme pour arrêter prématurément une manche fait tout l'intérêt de Zero. Il le transforme en un jeu relativement tendu, voire parfois méchant, avec ricanements et rires jaunes autour de la table.