Vanuatu

Posté le 22.01.2012

Soirée Joca hier soir et découverte de Vanuatu. Comme son nom l'indique, ce jeu se situe dans ce petit archipel du Pacifique. Chaque joueur doit essayer de devenir le plus prestigieux, grâce à diverses activités: pêcher, chercher des trésors, construire des maisons, faires venir des touristes, vendre des marchandises, etc. Toutes ces actions rapportent soit de l'argent, soit des points de prestige (= victoire), soit encore des ressources pouvant être utilisées ultérieurement (des poissons qui peuvent être vendus plus tard, des trésors qui peuvent être accumulés pour des points de victoire ou utilisés comme argent comptant pendant le jeu). Le jeu est riche de ce point de vue-là, proposant pas moins de neuf actions différentes.

Vanuatu est un jeu de développement, dont la grande originalité réside dans la gestion des actions. Chacun dispose de 5 jetons à placer sur les cases représentant les actions. Au début de chaque tour, se déroule un genre de jeu de majorité pour le choix des actions. En commençant pas le premier joueur, chacun place 2 jetons sur une ou deux actions. Dans un second tour, chacun place à nouveau 2 jetons, puis le dernier lors d'un troisième tour de table. Un joueur peut effectuer une action sur laquelle il est majoritaire. En cas d'égalité, l'ordre du tour sert à départager. Du moment qu'un joueur est majoritaire sur au moins une action, il doit effectuer celle-ci. S'il n'est majoritaire sur aucune action, il choisir d'en sacrifier une de son choix. Mais tout n'est pas perdu pour les minoritaires: quand un joueur effectue une action, il retire ses pions de la case correspondante. Un autre joueur peut donc devenir majoritaire et effectuer l'action ultérieurement. Il faut juste ne pas avoir dû la sacrifier entre-temps, car le déroulement du jeu est impitoyable: à chaque tour de table, chacun doit effectuer une action s'il le peut ou en sacrifier une sinon.

Il y a ainsi beaucoup de subtilité et d'interaction dans Vanuatu. La phase de placement sur les actions permet de bien embêter d'autres joueurs. De même lors de la résolution des actions: en effet, un joueur qui a le choix, va éviter de libérer des majorités tout de suite, pour continuer à bloquer les autres joueurs. Il arrive que l'on ne puisse effectuer aucune action dans un tour donné, ce qui est hautement frustrant.

Vanuatu est un très bon jeu avec une mécanique originale de gestion des actions, qui est fort bienvenue. C'est aussi un jeu très tendu du point de vue des ressources, car elles sont rares, notamment l'argent. Le matériel est de bonne qualité et les illustrations sympathiques. Mon seul reproche concerne la durée des parties: il paraît que ça va plus vite quand tout le monde connaît le jeu, mais les intenses réflexions qui ont lieu lors du choix des actions peuvent être assez longues (sans que ce soit trop ennuyeux, ceci dit, car il y a beaucoup de tension). Annoncé comme un jeu durant entre une heure et demie et deux heures, notre première partie de Vanuatu a duré trois heures et demie, ce qui fait un peu long pour un jeu de ce genre. Mais j'en tâterais volontiers de nouveau, surtout avant de le faire éventuellement entrer dans ma ludothèque.