Traders of Osaka

Posté le 31.10.2016

Traders of Osaka est un jeu de Susumu Kawasaki. Comme on pourrait le penser, il nous vient du Japon, édité en français par Filosofia. Bien que le matériel soit très joli, le jeu ne paie pas vraiment de mine de prime abord: des cartes à piocher ou à acheter, des petits bateaux qui avancent pour faire des livraisons, les règles sont très simples.

Cette simplicité cache une grande finesse. Les cartes sont toujours prises à partir du marché, un espace au centre de la table qui comprend cinq cartes face ouverte. Soit on y prend une carte que l'on place dans sa main, soit on achète l'intégralité du marché, en utilisant les cartes en main comme paiement. Les cartes achetées servent à faire avancer les bateaux (de la couleur correspondante), qui doivent relier Osaka à Edo en cinq étapes (chaque carte vaut une étape). Les bateaux qui arrivent à destination effectuent une livraison et retournent à Osaka. Chaque livraison rapporte des points de victoire à ceux qui y ont participé (autrement dit, aux joueurs qui ont acheté des cartes de cette couleur). Le jeu prend fin dès qu'un joueur a participé à un certain nombre de livraisons.

La subtilité vient des interactions autour du marché. En effet, ce dernier n'est réapprovisionné que quand il est vide, c'est-à-dire soit après un achat, soit après que la dernière carte a été piochée. Sinon, au fur et à mesure des pioches, sa taille et, donc, sa valeur diminuent. Chacun doit ainsi mesurer le risque lorsqu'il pioche: en diminuant la valeur du marché, n'est-il pas en train d'offrir une bonne opportunité d'achat au joueur suivant? Et si oui, y a-t-il moyen de mitiger en laissant dans le marché des cartes qui intéressent moins l'acheteur potentiel?

Quand j'ai abordé ma première partie de Traders of Osaka, j'y suis allé classiquement, en prenant les cartes qui m'intéressaient. J'ai vite réalisé que si je ne regardais que mon jeu, je créais plein d'opportunités pour les autres, un chemin qui ne mène pas à la victoire… Tout en étant simple et rapide, Traders of Osaka offre ainsi une grande interactivité. Et comme le matériel est vraiment joli, je suis tout à fait séduit.