Sushi Bar

Posté le 12.12.2008

Sushi Bar est un petit jeu amusant, rapide et relativement méchant signé Reiner Knizia. Le thème est relativement idiot: des poules qui mangent des sushis. Les mécanismes sont typiques de Knizia.

Au début du jeu, on aligne deux rangées de sushis sur la table: les bons sushis, qui font gagner des points, et les mauvais sushis, qui en font perdre (donc, c'est comme avec les chasseurs...). A son tour, un joueur lance 5 dés qui peuvent produire les résultats suivants: un sushi bleu (2 par dé), un sushi rouge (2), une baguette bleue (1) ou une baguette rouge (1). Les sushis bleus ou rouges permettent de prendre respectivement des bons et des mauvais sushis. Le nombre de sushis sur les dés correspond au décalage à partir du premier sushi à gauche. Autrement dit, avec trois sushis bleus, on peut prendre le troisième sushi depuis la gauche (ou la droite, si on se trouve de l'autre côté de la table). Le truc, c'est que tous ces sushis ont des valeurs variables, de +1 à +6 pour les bons, de -1 à -3 pour les mauvais. Tous ne sont donc pas aussi intéressants.

Quand on prend un sushi, on le place devant soi. On en fait deux piles: une pour les bons, une pour les mauvais. Chaque nouveau sushi pris vient sur le dessus de sa pile respective. Ce qui est vicieux (et typique de Knizia) est qu'il faut équilibrer les bons et les mauvais. En effet, à la fin du jeu, tout sushi bleu situé plus haut que le dessus de la pile des sushis rouges est retiré et ne vaut rien. Les mauvais sushis en excès, eux, par contre, comptent tous. On se trouve donc bien obligé de prendre aussi des mauvais sushis.

Les baguettes, elles, servent à voler chez les autres joueurs. Avec 3 baguettes d'une couleur donnée, on peut prendre un sushi de la couleur correspondante sur le dessus de la pile d'un des autres joueurs. Avec 4 baguettes, on peut désigner le sushi que l'on veut n'importe où dans une pile (mais on ne peut pas regarder, il faut faire jouer sa mémoire!).

Serait-ce donc un jeu de pur hasard? Non point, je ne vous ai pas encore tout dit :-). Après le premier lancer de dé, un joueur a droit de relancer deux fois autant de dés qu'il le souhaite, sachant qu'il doit quand même, au minimum, en garder un à chaque fois. On peut donc essayer d'obtenir un résultat plutôt qu'un autre. Règle vicieuse, qui prend son importance en fin de partie: si la combinaison que l'on finit par faire aux dés ne permet de faire aucune action, on doit prendre le sushi le plus mauvais encore disponible au milieu de la table.

Le jeu s'arrête quand tous les sushis ont été pris. On enlève les bons sushis en trop, puis on fait la somme des points.

Sushi Bar est un jeu vraiment sympathique, avec une part de hasard et de prise de risque très amusante.