Space Dealer

Posté le 05.11.2006

D'après les chroniques, Space Dealer était un des jeux les plus attendus du salon des jeux d'Essen, la célèbre Spielmesse. Une vidéo sur le site TricTrac m'avait rendu très curieux. J'ai eu enfin l'occasion de le tester samedi et c'est bien amusant.

Space Dealer est une jeu de gestion en temps réel. Prenons ces deux éléments un par un: c'est un jeu de gestion, car il s'agit d'optimiser les industries de sa planète natale, afin de pouvoir produire un maximum de matières premières. On va ensuite livrer ces matières sur les planètes des autres marchands, afin de remplir des contrats, ce qui ramène des points de victoire. Il y a une notion de développement technologique, assez simple, permettant d'accéder, au cours du temps, à des mines plus performantes ou à des centrales énergétiques plus puissantes (et d'autres constructions), qui permettent à leur tour de développer plus sa planète.

L'aspect temps réel est que tout le monde joue en même temps. La durée totale du jeu est fixe: 30 minutes. Le jeu contient un CD pour l'ambiance et pour le rythme, mais on peut aussi utiliser un sablier ou un chronomètre. De plus, chaque joueur dispose de 2 sabliers, d'une durée d'environ 30 secondes (il me semble, je n'ai pas mesuré). Chaque action (construire une mine ou un générateur, produire des matières dans une mine, avancer sa technologie, déplacer son vaisseau d'une planète, par exemple) prend un sablier. Dès que le sablier, l'action est accomplie et on peut tout de suite replacer le sablier sur une autre action.

Inutile de dire que tout cela est assez frénétique. De ce fait même, les interactions entre joueurs sont relativement limitées, ne serait-ce que parce qu'il n'y a pas beaucoup de temps pour discuter. Ces reproches sont bien réels, mais j'ai trouvé que Space Dealer constituait un agréable changement par rapport aux jeux de gestion classiques. Certes, c'est un peu bordélique, mais, après tout, le jeu ne dure qu'une demi-heure et c'est assez défoulatoire. Je le trouve assez idéal pour chauffer la salle. Je ne suis pas sûr qu'il garde son intérêt sur la durée, mais rien que pour son originalité, j'ai envie d'en faire d'autres parties et je vais donc certainement l'ajouter à ma ludothèque.

Le jeu contient aussi des règles avancées avec plein d'autres cartes, dont certaines semblent offensives, ça doit donc devenir encore plus épique. Et comme si cela ne suffisait pas, le matériel est prévu pour que l'on puisse mettre deux boîtes ensemble et jouer jusqu'à huit. Amis du chaos, bonjour!