Pergamon

Posté le 16.06.2011

Pergamon est un jeu sur le thème de l'archéologie. Chaque joueur cherche à effectuer des fouilles et récupérer des objets aussi précieux que possible afin de créer des expositions remarquées au musée.

Au début de chaque tour, un budget est défini. Les archéologues devront se partager cette somme, mais cette dernière n'est pas connue avec exactitude à ce point du tour de jeu. On n'en a qu'une fourchette. Les joueurs doivent alors faire une requête de budget. Ceci se fait en se plaçant sur une piste indiquant des budgets croissants: plus on se place tôt, plus on jouera vite, mais moins on recevra de budget (à l'extrême, la première case ne rapporte rien, mais aussure de jouer en premier). Un autre paramètre entre en ligne de compte: chaque case de cette piste indique aussi la profondeur jusqu'à laquelle l'archéologue sera autorisé à creuser. Il y a 5 niveaux de profondeur, plus on descend plus les objets sont précieux, bien sûr. Cette phase est la plus délicate du jeu: il faut choisir entre ordre de jeu, budget et profondeur de fouille. La piste est évidemment arrangée pour que les choix soient douloureux.

Quand tout le monde est placé, on révèle le budget. L'argent est attribué dans l'ordre de jeu. Il se peut très bien qu'il n'y ait pas assez d'argent pour tout le monde. A l'inverse, il peut y avoir plus que prévu, le dernier joueur touche alors le jackpot.

Vient ensuite le moment des fouilles. Chacun s'y rend dans l'ordre du tour. Les fouilles sont "rechargées" au début de de chaque tour et les nouveaux objets s'accumulent à ceux qui n'ont pas été collectés. Il peut ainsi y avoir entre 1 et 4 objets par niveau de profondeur. Celui qui fouille à un niveau donné emporte tous les trèsors de ce niveau. Chaque pièce représente deux demi-objets. Il faut les assembler à la manière d'un puzzle pour obtenir un objet complet.

Dès que l'on a au moins un objet complet, on peut faire une exposition. On calcule la valeur totale de ce que l'on expose (la valeur dépend de l'ancienneté des objets) et on se place sur la case correspondante dans le musée. On peut graisser la patte du conservateur pour être un peu mieux coté. Les expositions existantes avec une valeur moindre, sont dépréciées et perdent de la valeur (jusqu'à être éjectées du musée). Chaque exposition permet de gagner des tickets. D'autres tickets peuvent être gagnés sur des conditions spéciales en cours de partie, plus sur une évaluation finale. Celui qui a le plus de ticket à la fin, remporte la partie.

Cette description ne couvre pas toutes les finesses de Pergamon, mais elle devrait vous en donner une bonne idée générale. Pergamon est un fort bon jeu. Il est assez simple et rapide, mais plein de petits mécanismes très bien pensés. Il est clairement possible d'embêter les autres joueurs, un aspect fort bienvenu dans les jeux à l'allemande souvent assez "solitaires". Une chouette découverte. Je ne suis pas encore sûr de vouloir l'ajouter à ma ludothèque, mais c'est une possibilité.