Loony Quest

Posté le 07.05.2015

Loony Quest est un jeu qui ne ressemble à aucun autre. Une partie est constituée de six manches, chacune représentant un niveau d’un jeu vidéo, la sixième étant le boss. Chaque niveau est matérialisé sous la forme d’un petit plateau de jeu, où figurent des objectifs, des obstacles, des ennemis, des bonus et des malus. Et des instructions.

En effet, il va s’agit d’accomplir une certaine trajectoire sur chaque niveau: relier deux points, entourer certains éléments, etc., tout en évitant de toucher des obstacles ou des ennemis. En effectuant, par contre, un détour par les bonus, si possible.

Le truc réside dans la réalisation de ces objectifs: chaque joueur dispose d’un masque transparent, posé devant lui, sur lequel il va dessiner la trajectoire idéale. Bien sûr, le temps est limité, sinon ce n’est pas drôle. Quand les trente secondes sont écoulées, chacun place à son tour son calque sur le plateau de jeu. On voit alors quels objectifs ont été reliés, quels ennemis ont été touchés, etc. Les points sont comptabilisés en fonction. Sur les niveaux de boss, on peut même mourir (points de victoire = zéro).

Les bonus amènent des avantages du genre annuler un malus ou doubler les points de victoire acquis pendant un niveau. Les malus, quant à eux, augmentent l’amusement en imposant des contraintes comme utiliser sa main non dominante ou dessiner avec un pion en équilibre au bout de son feutre.

Loony Quest est un jeu original et amusant, mais je dois avouer que ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. Une partie à l’occasion me suffira. De toute façon, je ne suis pas sûr que l’intérêt se maintienne longtemps, même si le jeu fournit six séries de niveaux (de plus en plus difficiles, d’ailleurs, au risque peut-être de diminuer le fun).