Kingdom Builder

Posté le 18.10.2012

Kingdom Builder est un jeu de Donald Vaccarino, l'auteur de Dominion. Il s'agit d'un jeu de pur placement, où le thème n'a aucune importance, un peu comme Durch die Wüste. Le plateau de jeu est constitué de quatre parties, choisies au hasard parmi 8. On tire aussi au hasard 3 objectifs, parmi 10. Ce sont ces objectifs qui vont permettre de faire le gros des points.

A son tour, un joueur tire une carte qui représente un type de terrain. Il doit placer 3 maisons de manière contiguë, dans le terrain indiqué et, si possible, adjacentes à des maisons qu'il a déjà placées. Si un tel terrain n'existe pas, ou qu'il est plein, le joueur peut choisir un autre terrain, mais toujours du bon type. Le plateau contient un certain nombre de villes et de châteaux. Se placer à côté d'une ville fait gagner le bonus correspondant, bonus qui permet, généralement, de placer des maisons en plus ou de déplacer des maisons déjà posées. Les châteaux, eux, font gagner 3 points à ceux qui les touchent avec leurs maisons. Ensuite, il s'agit surtout de se placer, moyennant les contraintes énoncées, de manière à capitaliser au maximum sur les objectifs. Ceux-ci rapportent des points de manière variée, par exemple en côtoyant les plans d'eau ou en faisant de longues lignes horizontales de maisons.

Cette description vous donnera peut-être l'impression d'un jeu aride et terne. Ce n'est pas le cas. Certes, Kingdom Builder n'est pas vraiment sexy, mais je me suis retrouvé vite pris, à calculer et à optimiser en partant d'une base de règles franchement simple. Kingdom Builder est donc un jeu très abordable, mais néanmoins très intéressant. La mise en place aléatoire permet de renouveler les parties et de varier les tactiques.

Seul bémol, l'éditeur fournit le jeu en plusieurs langues, mais la traduction française semble avoir été faite avec Google Translate. Heureusement qu'il y a les autres langues!

Signalons encore que Kingdom Builder a décroché le Spiel des Jahres 2012, ce qui ne me semble pas volé dans ce cas, avec ce bon mélange de jeu familial, mais qui fait travailler les neurones.