Five Tribes

Posté le 22.06.2014

Lors d'une soirée Joca avec Bruno Cathala en guest star, j'ai pu tester son prochain jeu, Five Tribes, à paraître chez Days of Wonder.

Dans un univers inspiré des Milles et Une Nuits, chaque joueur tente de développer son influence afin de devenir calife à la place du calife. Pour cela, il va pouvoir s'appuyer sur cinq "tribus": les sages, les marchands, les bâtisseurs, les assassins et les vizirs. De plus, chaque joueur va aussi essayer de s'approprier autant de quartiers de la ville que possible, les quartiers étant représentés par de grosses tuiles qui forment le plateau de jeu.

Au début du jeu, on place trois membres de tribu, piochés au hasard, sur chaque quartier de la ville. A son tour, un joueur choisit un quartier, prend tous les membres de tribu qui se trouvent dessus et les répartit sur les cases voisines, sur le principe de l'awélé. Quelques règles accompagnent cette action, on ne peut pas poser n'importe qui, n'importe où. Dans la dernière case, on prend alors tous les personnages de la couleur que l'on vient de poser. Si la case devient vide, on peut se l'approprier. De toute façon, on peut réaliser l'action qui lui est associée.

Les cases de quartier proposent diverses actions: l'une d'elles permet de prendre des marchandises au marché, une autre de construire un palais (qui augmente la valeur de la case), une autre encore  de faire pousser un palmier (même effet que le palais, mais moins de valeur), la dernière enfin permet de recruter un djinn. Les djinns rapportent aussi des points de victoire, plus des pouvoirs que l'on peut déclencher grâce aux sages. Les marchandises font également gagner des points de victoire, en fonction de leur variété: plus on possède de marchandises différentes, plus on gagne de points.

Le jeu s'arrête lorsqu'il n'y a plus aucun mouvement possible (il me semble qu'il y a une autre condition, mais je ne m'en souviens plus). On compte alors les points de victoire, sachant que l'argent compte aussi.

Five Tribes offre donc de nombreuses manières de gagner des points de victoire, un foisonnement un peu déroutant sur une première partie. La mécanique est très intéressante et roule parfaitement bien. Les différentes sources de points de victoire ont l'air d'être très équilibrées. Les stratégies sont donc très ouvertes, sachant que Five Tribes est quand même un jeu où l'opportunisme compte. On peut tenter de se fixer une stratégie, mais on peut en dévier quand une belle opportunité se présente.

Comme tout le monde joue sur le même plateau, avec les mêmes pions de membres de tribu, Five Tribes est un jeu avec beaucoup d'interactions. Surtout quand on déplace des personnages, il faut faire attention à ne pas créer d'opportunités en or pour un autre joueur. Le système d'enchères est plaisamment vicieux: à chaque tour, on mise pour déterminer l'ordre du tour. Les mises sont fixes et exponentielles. Il faut donc toujours s'assurer que ce que l'on investit sera rentable, puisque l'argent compte aussi pour la victoire. Mais assurer sa place ne suffit: si l'on hésite à mettre le prix fort pour être premier joueur, il faut penser à ce que l'on peut perdre en étant deuxième, par exemple.

Five Tribes est un excellent jeu. Je me réjouis qu'il paraisse pour en refaire une partie.