El Grande

Posté le 29.06.2016

Après Elfenland, voilà encore un grand ancien à l'honneur dans ce blog. Paru en 1995, couronné par le Spiel des Jarres l'année suivante, El Grande fait partie des succès qui, avec les Colons de Catane, ont imposé les jeux allemands sur la scène platoludique.

Je me souviens avec une certaine émotion de la soirée où j'ai découvert ce classique. Ce devait être en 1996, lors d'une convention à Sierre. Dans la même soirée, je découvrais également les Colons. J'ai joué aux deux jeux non-stop, toute la nuit.

Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, les jeux allemands se sont répandus, ont été copiés, ont fusionné avec d'autres styles, et d'innombrables jeux de qualité sont parus. J'ai néanmoins gardé un attachement à El Grande et ai profité de la sortie de la Big Box pour remplacer ma version d'origine en allemand.

Or donc, El Grande Big Box est tout d'abord un produit qui ne fait pas mentir son nom. La boîte est effectivement énorme et bourrée de matériel, car cette édition anniversaire regroupe les règles de base et six extensions. A tel point que l'on a même droit à un guide visuel pour savoir comment ranger correctement tout ça dans la boîte!

J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver ce jeu des inénarrables Wolfgang Kramer et Richard Ulrich. El Grande est un jeu tout en tension. Le but est d'obtenir la majorité dans le plus possible de provinces d'Espagne. Pour cela, il faut des caballeros, que l'on doit d'abord amener de la Province à la Cour, avant d'utiliser leur influence. Or, plus on choisit de jouer tôt lors d'un tour de jeu, moins on peut faire venir de renforts de la Province. Et plus l'action que l'on veut faire est puissante, moins on peut placer d'influence. On est donc confronté en permanence à ces choix, à cet équilibre délicat.

Pour moi, El Grande représente l'épure du jeu de majorité: une mécanique simple et efficace, qui confronte chaque tour à un choix difficile. Partant de là, je suis finalement très dubitatif quant à l'intérêt des extensions. Je suppose que si l'on pratique El Grande à haute dose, on peut se réjouir d'avoir une certaine diversité pour renouveler ses parties. Toutefois, comme je l'observais d'ailleurs récemment à propos de la première extension pour Five Tribes, je me méfie des extensions qui, en rajoutant des mécanismes et des paramètres de victoire, dénaturent un jeu qui tend à la perfection.

Me voilà donc avec un "big box" dont je risque bien de ne pas vraiment profiter. Au moins, j'ai maintenant El Grande en français, ce qui est une bonne nouvelle au vu de la quantité de texte sur les cartes.