Einfach Genial

Posté le 21.10.2011

Quand on voit Einfach Genial (simplement "Génial", en français) pour la première fois, on se dit qu'il s'agit d'une variante des dominos, avec des pièces composées d'un double hexagone et des symboles colorés à la place des chiffres. Toute ressemblance s'arrête là.

La partie se déroule sur un plateau hexagonal. Chacun des six symboles colorés y apparaît une fois, en guise de points de départ. Chaque joueur dispose, au départ, de six pièces, posées face cachée sur un petit support. A son tour, on prend une des pièces que l'on possède et on la pose sur le plateau. N'importe où. Il n'y qu'au premier tour que chacun doit poser une pièce adjacente à un point de départ différent. Après, on pose en totale liberté.

Une fois la pièce posée, on compte les points que l'on a gagné. Ce qui compte, ce sont le nombre de couleurs similaires se trouvant dans toutes les directions autour de la pièce que l'on vient de poser (voir les photos en exemple ci-dessous). On marque les points dans la ou les couleurs données puis on pioche une nouvelle pièce, et c'est au joueur suivant. Seule exception à ce déroulement simplissime: si l'on parvient au maximum de points dans une couleur (18), on annonce "Génial" et on gagne un coup gratuit. Ensuite, on ne peut plus marquer de points dans cette couleur.

Le jeu s'arrête lorsque l'on ne peut plus poser de nouvelle pièce sur le terrain. Chacun annonce sa couleur la plus faible. Celui qui est le plus fort parmi les faibles a gagné. C'est du Knizia :-).

Einfach Genial est donc un jeu totalement abstrait, au moins ne prétend-il pas avoir un thème. Les règles sont simplissimes, mais le jeu est tendu et vraiment très agréable. Il est très tentant de dire "Génial, c'est génial", mais ce serait un peu facile et je m'en abstriendrai donc.