Dice Town

Posté le 29.04.2012

A l'instar de King of Tokyo, Dice Town, de Bruno Cathala et Ludovic Maublanc, est un jeu où il faut faire des combinaisons de dés, mais il s'agit cette fois du poker. Dans Dice Town, chaque joueur incarne un pionnier de l'ouest américain cherchant à faire fortune en devenant riche (de dollars ou de pépites d'or) ou en accumulant de terrains. Quelques possessions (représentées par des cartes) peuvent aussi procurer des points de victoire. Un cheval très intelligent, par exemple.

Un tour de jeu commence donc par un lancer de dés, chaque joueur en possédant cinq. On lance les dés avec un gobelet, qui permet de garder le résultat secret. Chacun guigne ensuite sous son gobelet et choisit quel dé il veut garder. On peut garder plus de dés, à raison d'un dollar par dé. De même, si l'on ne veut en garder aucun. Lorsque les choix sont faits, chacun revèle les dés qu'il garde (les autres ont été repris en main) et paye éventuellement ce qu'il doit à la banque. On recommence jusqu'à ce qu'un joueur ait gardé jusqu'à son dernier dé. Les autres joueurs peuvent alors lancer une dernière fois les dés qu'ils leur restent, mais doivent accepter cet ultime résultat tel quel.

Vient alors l'interprétation des résultats. Presque chaque valeur permet de bénéficier d'un avantage, pour celui qui est majoritaire. Avec les 9, on prend des pépites, avec des 10, la banque et avec les valets des cartes spéciales. Celui qui a le plus de dames peut voler une carte à un autre joueur, quand au joueur majoritaire sur les rois, il devient le nouveau shérif. L'étape suivante est l'évaluation de la meilleure combinaison, selon le barême du poker, soit paire, brelan, double paire, etc. Le joueur avec la combinaison la plus forte prend un titre de propriété, plus s'il possède des as. Enfin, ceux qui n'ont rien pu avoir, peuvent se consoler en allant voir le Docteur Bad Luck, ce qui n'est pas forcément un mauvais coup.

Le shérif possède l'avantage de trancher en cas d'égalité. Quand il n'est pas impliqué directement dans une égalité, c'est quand même lui qui tranche et les joueurs sont invités à le soudoyer pour s'attirer ses faveurs. De plus, être shérif à la fin du jeu rapporte quelques points de victoire non négligeables.

A une ou deux subtilités près, voici l'essentiel des règles de Dice Town. C'est donc un jeu très abordable et bien amusant. Le hasard y joue un rôle certain, qui peut être modérément contrebalancé par l'application régulière de dollars. Un jeu bien sympa, léger et familial.