Diamonds Club

Posté le 06.02.2010

Hier soir, soirée Joca et, comme souvent, découverte d'un nouveau jeu. Diamonds Club est un jeu de développement assez classique. Chaque joueur incarne un diamantaire anglais, qui veut créer le plus beau jardin possible autour de sa maison, afin d'épater ses collègues. Evidemment, tout cela coûte de l'argent, mais un diamantaire peut payer rubis sur l'ongle, au sens propre du terme.

Chaque tour de jeu est découpé en 2 phases. La première est une phase d'enchères. Les éléments proposés aux enchères sont au nombre de 48, disposés en une grille de 6 x 8. Cette grille est recomposée aléatoirement à chaque tour. Les éléments représentent des mines de pierres précieuses (4 couleurs différentes), des contrats d'exploitation, des bateaux, des changements de l'ordre du tour, des animaux pour faire un zoo dans son jardin et divers autres avantages. Chacun dispose d'une dizaine de pièces de monnaie pour enchérir. Lorsque l'on se place sur une case autour de laquelle aucune autre enchère n'a été posée, cela ne coûte qu'une pièce. Sinon, il faut faire le total des cases voisines (orthogonalement) et poser une pièce de plus que cela. Ce système d'enchère est vraiment malin. Il permet de créer certains blocages qui vont au-delà de la simple enchère.

A la fin de la phase d'enchère, on collecte les pierres précieuses. Pour ceci, il faut réunir des séries mine-contrat-bateau. Les pierres précieuses servent alors à acheter des ornements pour son jardin, dans la deuxième phase du tour. Ici, il y a toute une mécanique qui ne permet d'acheter qu'un seul type d'ornement par tour, sauf en passant par un achat "joker", mais sachant que le prix d'achat de chaque type d'élément augmente de 1 à chaque achat, par n'importe quel joueur, durant le même tour.

On joue jusqu'à ce qu'un des joueurs ait rempli son jardin. On finit alors le tour et on compte les points. Ces derniers sont essentiellement attribués pour ce qui se trouve dans le jardin, plus une série de bonus divers et variés. Il n'y a rien de très original là-dedans et ça rappelle beaucoup d'autres jeux aux possibilités de marquage de points variées, où l'on finit par ne plus très bien savoir quoi faire. La bonne nouvelle, c'est que tout ça a l'air bien équilibré. Je regrette quand même la banalité du décompte de points. C'est dommage car la phase d'enchère est vraiment bien et j'aurais espéré que cela mène à une phase de développement plus originale. Je regrette également le graphisme, qui est affreusement classique.

Diamonds Club me laisse donc assez mitigé finalement. Il y a une partie du jeu qui est vraiment intéressante, mais la construction globale ne m'attire pas beaucoup.