Descendance

Posté le 16.04.2012

Descendance est un jeu de gestion avec des cubes en bois, un registre dans lequel on n'attendait pas vraiment Gigamic, éditeur de la version française. Heureuse initiative, car Descendance est un bon jeu, avec des éléments passablement originaux.

Chaque joueur incarne une dynastie de villageois, qui va pouvoir s'étaler sur quatre générations. A chaque tour de jeu, de nombreuses actions s'offrent aux joueurs, mais toutes en quantités limitées, certaines plus que d'autres (cela varie de 1 à 7). Quand on effectue une action, on récupère également un petit cube en bois correspondant à une matière, la répartition étant faite au hasard au début du tour. Ces matières sont nécessaires pour payer certaines actions. Les actions se répartissent par domaine: l'artisanat, le commerce, le voyage, la religion, la politique et l'agriculture.

Les membres de chaque famille (quatre de la première génération en début de partie) vont pouvoir s'investir dans certains de ces domaines, c'est-à-dire devenir artisans, grands voyageurs, etc. Cet investissement fournit des avantages immédiats, telle la manufacture de produits pour les artisans ou des gains liés aux découvertes pour les voyageurs. Il donne aussi un avantage indirect, à leur mort.

En effet, dans Descendance, les membres de la famille vont mourir après un certain temps, et c'est là tout le sel du jeu. La plupart des actions, en plus de nécessiter certaines matières, requièrent du temps. Le temps qui passe est comptabilisé sur le petit plateau personnel que possède chaque joueur et qui représente sa ferme. Quand le marqueur de temps a fait un tour complet, un membre de la famille meurt. S'il s'était investi dans une fonction, il prend sa place dans le livre d'honneur du village, sinon, il n'a droit qu'à une quelconque sépulture dans le cimetière. Toutefois, les places dans le livre d'honneur sont limitées. Quand un domaine a reçu son lot de célébrités, on se retrouve au cimetière. On a donc parfois intérêt à faire mourir vite certains membres de sa famille, ce qui paraît déroutant quand on découvre le jeu. La fin de partie est une véritable course à la mort, car c'est lorsque soit le livre d'honneur, soit le cimetière sont remplis, que le jeu s'arrête.

Descendance est donc un jeu où l'on récolte des petits cubes que l'on échange ensuite contre d'autres éléments, mais avec une manière originale de collecter ces cubes (puisqu'ils sont liés aux actions). De plus, la gestion du temps et des morts est vraiment originale, une mécanique tout à fait convaincante. Le jeu s'est aussi avéré très fluide. Le seul bémol concerne le choix des couleurs de cubes: le rose et l'orange sont très proches et portent parfois à confusion, surtout lorsqu'ils sont imprimés sur le plateau, tout comme le vert qui paraît parfois brun. Il vaut mieux jouer avec un bon éclairage. Mais ne boudons pas notre plaisir, Descendance est un très bon jeu, qui renouvelle agréablement le genre. Il me reste juste encore à décider si cela suffit à l'ajouter à ma ludothèque que j'essaye plutôt de réduire.