Descendance: Le Port

Posté le 09.02.2015

Le Port est la second extension parue pour Descendance. Une mer parsemée de plusieurs îles vient remplacer la zone du voyage. Ce changement m’avait fait dresser l’oreille, car le voyage était, à mon avis, un vrai point faible de Descendance, beaucoup trop difficile à réaliser malgré le gain potentiel de points de victoire.

A l’usage, le voyage en mer s’avère effectivement beaucoup plus intéressant que le voyage sur terre du jeu de base. Chaque joueur se voit doté d’un bateau, matérialisé par un pion sur le plateau et par un petit plateau individuel placé à côté de la ferme, représentant les cales. On peut charger trois articles différents dans le bateau, blé, marchandises ou membres de la famille. Le blé et les marchandises vont être vendues sur les îles. Les membres de la famille, eux, peuvent devenir des missionnaires, le tout rapportant des points de victoire.

Au retour, il est possible de ramener des marchandises exotiques ou des trésors des îles. Les marchandises exotiques sont vendues pour moult points de victoire lors des jours de marché. Les trésors rapportent directement des pièces d’or (de 3 à 5).

Pour pouvoir naviguer, il faut tout d’abord recruter un capitaine, contre monnaie sonnante et trébuchante. Plus on paye, meilleur est le capitaine, ce qui réduit le coût de la navigation, qui se paie en cubes. Selon les voies maritimes empruntées, il faut aussi faire passer du temps.

En plus du Port, cette extension introduit également la notion d’objectifs. Chaque joueur reçoit un petit et un grand objectifs au début du jeu, qu’il tient secrets. Dès que l’objectif est atteint, il est révélé. Les petits rapportent 5 points de victoire, les grands 8. Ce nouvel aspect est vraiment le bienvenu. Il y a de nombreuses manières de marquer des points dans Descendance, au point d’en être déroutant en début de partie. Les objectifs permettent de s’orienter et donnent ainsi un début de partie beaucoup plus concret.

Le Port peut se combiner avec L’Auberge, auquel cas des personnages liés au voyage en mer viennent remplacer ceux qui influaient sur le voyage sur terre.

Le Port est une excellente surprise. Autant L’Auberge ne me paraît pas indispensable, autant je trouve que Le Port est un must, car le voyage en mer est beaucoup plus convaincant que le voyage sur terre. De plus, les objectifs permettent de définir une stratégie dès le début de partie, au lieu de tâtonner jusqu’à ce que quelque chose se cristallise.