Colt Express

Posté le 30.04.2015

J’ai enfin eu l’occasion d’essayer ce jeu qui fait parler de lui depuis un bon moment, pour se faire finalement couronner par l’As d’Or au dernier Festival International des Jeux de Cannes. Autant vous le dire tout de suite, voilà une récompense largement méritée!

Dans Colt Express, chaque joueur incarne un bandit qui attaque un train dans le Far West. Le train est représenté par un modèle en 3D du plus bel effet. Il compte une locomotive, plus un wagon par joueur (jusqu’à 6). Les wagons contiennent des butins variés (argent et bijoux). La locomotive, elle, transporte la paie des ouvriers du coin. Le but des joueurs est, bien sûr, de faire main basse sur un maximum de blé.

Chacun dispose de cartes d’action, identiques pour tous. Grâce à ces cartes, on peut ainsi se déplacer, monter sur le toit du train ou redescendre à l’intérieur, tirer, donner un coup de poing, déplacer le marshal (qui défend le train) ou ramasser du butin. Le jeu se joue en cinq manches, avec un nombre variable d’actions à chaque manche (de 3 à 5, en fonction du nombre de joueurs et des cartes de manches, tirées au hasard). Chacun son tour place une carte d’action face visible sur la table, ou face cachée lorsque l’on passe dans un tunnel. A la fin, on ramasse la pile de cartes et on résout toutes les actions en séquence, en commençant par la première carte posée.

Colt Express est donc un jeu de programmation, avec tout ce que cela implique de fausses manoeuvres et d’opportunités inattendues, une garantie de bonnes rigolades et de jurons bien sentis. Chaque joueur incarne un personnage différent, chacun ayant un petit pouvoir spécial. Le nombre de balles est limité: chacun ne peut tirer que six coups, mais il y a un bonus conséquent pour celui qui a le plus vidé son barillet. Chaque balle reçue vient se mélanger à nos actions, limitant notre potentiel. Simple et efficace.

Colt Express est un très bon jeu, simple et amusant. Cela me fait très plaisir de retrouver un jeu de programmation qui ne prennent pas le chou, tout en restant quand même intéressant. Ca m’a rappelé un peu la bonne époque de Baston!, mais avec une mécanique beaucoup plus légère et fluide. En plus, le matériel est soigné, les petits wagons sont charmants et les éditeurs ont profité de la place qui restait pour ajouter quelques éléments de décor tels que cactus ou cailloux. C’est bien vu!

Voilà un jeu que je vous conseille chaudement et qui a rejoint dare-dare les rayons de ma ludothèque.