Coeur de Dragon

Posté le 08.07.2012

(Je suis un peu à la traîne avec mon blog en ce moment. J'ai quelques articles un peu plus longs en préparation, mais je n'arrive pas à m'y mettre sérieusement et je fais aussi plein d'autres choses (dont des mises à jour). En attendant, voici encore quelques chroniques de jeux.)

Coeur de Dragon est un petit jeu de cartes, que l'on pourrait assimiler à un jeu de plis. En effet, on va ramasser des cartes en jouant d'autres cartes. Le mécanisme est toutefois un peu plus sophistiqué.

Coeur de Dragon se joue à deux, chaque joueur disposant du même ensemble de cartes. Ces cartes représentent des figures stéréotypées des contes fantastiques, la princesse, le chevalier, le dragon, les nains sous la montagne, etc. Chaque carte se place sur un emplacement précis du plateau de jeu, commun aux deux joueurs. Le mécanisme de base est qu'une carte placée sur le plateau permet de prendre des cartes placées à des endroits connexes (indiqués par des fléches entre les emplacements). Par exemple, si je joue une princesse, je peux prendre soit le coeur de dragon, soit les trésors (pour autant qu'il y ait des cartes à ces endroits-là). A son tour, la princesse que j'ai jouée pourra être prise avec un chevalier.

Il y a aussi des cartes qui ne sont pas connectées et qui se prennent selon d'autres mécanismes, des cartes qui doivent être présentes en plusieurs exemplaires et un type spécial, le bateau, qui termine la partie quand suffisamment de bateaux sont sortis. Toutes les cartes ont une valeur. A la fin du jeu, on fait simplement le total de toutes les cartes que l'on a réussi à prendre.

Ces différents placements permettent de gérer, un tant soit peu, le hasard du tirage des cartes, et les mécanismes sont amusants. Coeur de Dragon reste toutefois un jeu extrêmement léger, dont l'intérêt est bien limité et le thème encore plus artificiel que d'habitude (au point que je le remarque ;-) ).