Bohnanza

Posté le 17.06.2007

On est d'accord, on ne nage pas dans la nouveauté en parlant de Bohnanza, mais je n'ai jamais dit que l'on ne parlerait ici que de nouveautés. Bohnanza n'était pas encore dans mon blog, une partie récente est l'occasion de l'y ajouter.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, dans Bohnanza chaque joueur incarne un agriculteur faisant pousser des haricots. Le problème est qu'il faut faire les familles les plus grandes possibles, mais avec seulement deux champs à disposition et avec l'obligation de planter les haricots que l'on a dans sa main dans l'ordre, ainsi que de planter 2 cartes que l'on pioche à chaque tour. Inutile de dire que les haricots qui se présentent à planter sont rarement ceux que l'on souhaiterait. Une seule solution: marchander avec les autres joueurs pour échanger des haricots indésirables contre d'autres qui font avancer le schmilblick.

Bohnanza est donc un jeu très simple, faisant avant tout appel à la négociation. Il nécessite un esprit un peu retors, tant il est vrai que l'on peut se retrouver à proposer parfois des deals assez ébouriffants pour se débarrasser d'un seul petit haricot. Des illustrations amusantes et des jeux de mots idiots sur les noms des haricots ajoutent au plaisir du jeu.

Du point de vue des extensions, j'ai arrêté de suivre après un moment, mais aucune n'a fait d'apport exceptionnel au jeu, si ce n'est la première, qui permet de jouer jusqu'à 7 (au lieu de 5 pour le jeu de base), un nombre de joueurs dont Bohnanza s'accomode très bien.

Je reste fan, malgré de nombreuses parties (Alias aussi :-)).