Agricola

Posté le 22.11.2008

Depuis le Salon du jeu d'Essen 2007, Agricola est le gros jeu avec beaucoup de buzz autour. Forcément, j'étais assez impatient de l'essayer, en me méfiant quand même des commentaires parfois trop euphoriques. Alors, qu'est-ce que ça donne?

Dans Agricola, chaque joueur incarne un fermier qui doit développer au maximum son terrain, en agrandissant sa ferme, en cultivant des champs et en élevant des animaux. Chacun de ces composants va rapporter des points en fin de partie, alors que les cases vides vont en faire perdre. On ne peut pas jouer sur tous les tableaux et il faut donc faire des choix en cours de partie.

Outre les éléments susmentionnés, il est aussi possible de construire des aménagements dits "majeurs", qui apportent non seulement des points de victoire supplémentaires, mais aussi des avantages intéressants, voire critiques, comme les fourneaux qui permettent de faire cuire des récoltes ou des animaux pour avoir plus de nourriture. En effet, ce n'est pas tout d'essayer d'avoir la meilleure exploitation agricole de tout le voisinage (sans subventions étatiques), il faut encore se soucier de nourrir sa famille. Ce souci s'ajoute à tous les choix déjà à faire. Une partie d'Agricola n'est pas de tout repos pour la tête...

Outre les nombreux choix à faire, la difficulté vient du fait que le lot d'actions disponibles est commun à tous les joueurs. Autrement dit, une fois qu'une action est prise par un joueur, les autres ne peuvent plus la faire pour ce tour. A chaque tour, une nouvelle action se rajoute, plus intéressante. Le choix augmente ainsi régulièrement, mais la concurrence reste toujours aussi vive.

Dans la version "normale" du jeu, d'autres possibilités se rajoutent, sous la forme de savoir-faire et d'aménagements mineurs. Les savoir-faire amènent des avantages divers, les aménagements mineurs aussi, avec parfois quelques points de victoire à la clé. La différence d'avec les aménagements majeurs est qu'il ne s'agit pas d'un lot de cartes commun dans ce cas. Au début de la partie, chacun reçoit 7 aménagements mineurs et 7 savoir-faire et ne pourra réaliser que ceux-là pendant la partie. Sachant qu'il en existe plus de 300, il y a de quoi renouveler les parties.

Je suis maintenant curieux de faire une partie avec ces cartes. La partie sans les cartes était intéressante, mais trop prévisible. Sans les cartes, les joueurs en sont réduits à avoir les mêmes objectifs. Sans les cartes, la stratégie d'Agricola est unique et présente donc peu d'intérêt après une seule partie déjà. Les mécanismes sont plaisants, j'attends de faire une partie avec les cartes pour voir ce qu'Agricola a réellement dans le ventre.