La Cité

Posté le 11.05.2012

Voici encore un nouveau journal indépendant que je viens de découvrir. Il ne doit pas être bien vieux, il paraît toutes les deux semaines et on en est au n°16. On y trouve un peu de pub, mais il n'appartient pas à Tamedia, ce qui se fait rare dans le paysage journalistique suisse.

N'étant pas quotidien, La Cité colle à l'actualité, mais pas trop. La mise en page est assez claire, je la trouve très agréable. Ce n'est pas du journalisme poussé comme XXI, mais les thèmes traités sont variés et relativement originaux. Dans l'ensemble, j'ai bien aimé La Cité, même si je ne m'imagine pas lire ce journal régulièrement, ce serait déjà au-delà de ce que je souhaite comme fréquence d'information.

Ce qui m'intéresse, c'est l'initiative qu'a lancé ce journal et qui me l'a fait découvrir: La Cité a ouvert une souscription publique pour financer des enquêtes sur des thèmes relativement chauds en Suisse romande (les fonds perdus de la BCGE et le lobby immobilier). J'aime bien cette idée de financement participatif, qui peut permettre à des enquêtes intéressantes d'avoir lieu. Bien sûr, je trouve triste d'en arriver là. Cela en dit long sur la dégénérescence du soi-disant quatrième pouvoir, qui cherche à se faire un maximum d'argent, plutôt que de remuer la vase. Il ne devrait pas y avoir besoin d'un tel financement pour qu'un journal aille gratter là où ça dérange. Seuls les journaux indépendants se mouillent désormais, et ils n'ont pas assez de réserves.

Par les temps qui courent, un financement participatif est plus durable qu'une poignée d'actionnaires. C'est aussi un bon moyen de sensibiliser les gens aux besoins du journalisme d'investigation et, peut-être, de la faire s'attacher à ce qu'ils financent, contraitement à ce que l'on consomme puis jette au quotidien.

Alors, bon vent La Cité, je te lirai encore certainement à l'occasion. Et je me réjouis de voir le résultat de tes enquêtes. J'en veux pour mon argent ;-).