Wireless

Posté le 11.12.2015

Ce recueil de nouvelles de Charles Stross nous offre des histoires allant de 3 pages à presque une centaine. La plus courte est aussi la plus drôle: Maxos se présente comme une lettre au magazine Nature (effectivement publiée!) qui explique le sens des messages extraterrestres reçus par le projet SETI. Une magnifique petite perle.

J'ai particulièrement vibré pour Down on the Farm, sans surprise, car cette nouvelle se situe dans l'univers de la Laundry et j'ai eu grand plaisir à retrouver le personnage de Bob Howard, dans des aventures toujours aussi décalées.

Deux versions originales de la guerre froide avec Missile Gap, vraiment exotique, et A colder War, parfaitement déprimant. Collaboration avec Cory Doctorow, The Unwirer offre une vision sombre d'une Amérique où les lobbys des droits d'auteur auraient verrouillé Internet et où de courageux pirates installent des relais libres en cachette.

Rogue Farm déborde d'humour noir pour décrire une Angleterre dévastée par le néolibéralisme, l'agriculture industrielle et les OGM. On y retrouve un peu l'ambiance de la Laundry, mais dans un futur sérieusement parti en couilles. Snowball's Chance est une amusante exploration du bon vieux thème du pacte avec le Diable.

Trunk and disorderly est la seule histoire qui m'a laissé vraiment froid. Un univers futuriste complètement barge, une tentative d'univers humoristique, trop décalé pour moi. De l'aveu même de Stross, l'humour, c'est difficile.

Ma palme personnelle revient à Palimpsest, la nouvelle la plus longue, qui clot le recueil. On y suit les aventures de Pierce, un jeune homme recruté par Stasis, une organisation hors du temps, qui veille à la préservation de l'Humanité, non seulement par rapport à sa tendance à l'auto-destruction, mais à bien plus long terme, au travers d'événements tels que l'extinction du soleil ou la collision entre la Voie lactée et le Nuage de Magellan. On brasse donc ici de la SF à grande échelle, qui plus est avec voyage et paradoxes temporels à la clé. C'est très ambitieux et remarquablement bien mené.

Selon ses goûts, chacun trouvera dans ce recueil différents favoris, mais l'ensemble est de bonne tenue et la prose de Stross est toujours agréable à lire.