Valentine Pontifex

Posté le 24.08.2016

Valentine Pontifex est le troisième tome de la trilogie originelle de Robert Silverberg, contant les aventures de Lord Valentin. Après les détours dans le passé de ce monde effectués par les Majipoor Chronicles, ce tome revient dans le présent. Lord Valentin est à nouveau au centre de l'action. Il partage toutefois les feux de la rampe avec son héritier désigné, Hissune.

L'histoire commence alors que Valentin s'apprête à effectuer la traditionnelle procession du Coronal, un voyage à travers ce monde gigantesque, qui permet à la figure la plus visible des quatre Puissances d'acquérir plus de réalité auprès des habitants. Seulement, les Métamorphes, habitants natifs de Majipoor, qui avaient renversé Lord Valentin dans le premier tome, n'ont pas fini de vouloir se venger. Grâce à des manipulations génétiques, ils ont créé autant des virus que des espèces nuisibles, visant à détruire l'agriculture nourricière de Majipoor, afin de faire s'effondrer la société de leurs envahisseurs.

Alors que le monde sombre dans le chaos, les quatre Puissances ont bien de la peine à maintenir un certain calme, au milieu des émeutes, des sécessions et des faux Coronals. Pendant tout ce temps, Valentin reste fidèle à ses idéaux de non-violence, déterminé à rétablir les torts causés aux Métamorphes par la colonisation de leur monde.

Valentine Pontifex est une clôture en fanfare de la trilogie de Lord Valentin. Les événements se précipitent et j'ai vraiment été pris par le suspens. On en apprend aussi plus sur Majipoor, de manière tout  à fait satisfaisante. Je suis bien content d'avoir relu le premier cycle de Majipoor, dont j'avais finalement des souvenirs bien flous. C'est de la belle aventure, couplée à des réflexions socio-politiques, mais sans trop en faire, pour un équilibre tout à fait réussi en ce qui me concerne.