The Rhesus Chart

Posté le 18.04.2016

Les vampires, ça n'existe pas. C'est donc une menace fantôme (ha, ha) que Bob Howard va poursuivre dans The Rhesus Chart, de Charles Stross, cinquième tome de la série The Laundry, du nom de l'agence secrète britannique qui protège le Royaume-Uni, et le monde par extension, des menaces occultes.

Dans cet univers, la sorcellerie est une forme de mathématiques appliquées. Quoi de plus normal, donc, que des entités surnaturelles apparaissent au sein d'une grande banque, parmi ceux qui élaborent des modèles mathématiques de la plus haute complexité. Or, il ne fait pas bon combiner l'avidité d'un banquier avec des pouvoirs magiques et un goût pour le sang. Encore heureux qu'ils brûlent au soleil. Pour un peu, on pourrait croire que les vampires existent!

Sauf que cette poignée d'analystes devenus PHANGs (acronyme idiot, mais comme les vampires n'existent pas…) n'est finalement que la pointe de l'iceberg. Sous les eaux, forcément troublées, naviguent des forces occultes qui cherchent à en découdre, avec The Laundry dans le rôle du proverbial jambon dans le sandwich.

Stross retrouve ici toute sa verve (à part quelques surprenantes répétitions) et j'ai bien rigolé pendant la majorité du livre, même si l'humour est souvent noir ou au second degré (minimum). Par contre, la fin est aussi glauque qu'apocalyptique, les dégâts collatéraux sont considérables et le futur promet d'être encore moins rose.

The Rhesus Chart est un excellent tome de cette série. L'intrigue est tendue, le thème des vampires est traité de manière originale (avec un gazillion de références) et Stross est toujours aussi drôle, malgré les thèmes très sombres qu'il traite. Voilà un bouquin qui m'a laissé un peu orphelin une fois la dernière page tournée. Il n'y a plus qu'à attendre patiemment la sortie en poche du sixième tome, annoncée pour le mois de juin (il y a des avantages à être en retard sur ses lectures).