The Princess Bride

Posté le 31.03.2008

Voici donc le livre du film éponyme. J'étais un grand fan du film. Je mets cela au passé car je ne l'ai pas revu depuis de nombreuses années et on ne sait jamais ce que cela donne quand on revoit bien plus tard un film qui nous a fait vibrer il y a longtemps (d'ailleurs, je sais que je vibre encore pour Blade Runner, mais je me demande ce que ça donnerait avec Highlander). Disons donc que, aux dernières nouvelles, je suis un grand fan du film. Ayant lu de bonnes critiques sur le livre, je me réjouissais de le lire.

Les gens étant prévisibles, vous saurez déjà que, quand je commence comme ça, c'est que ça se termine mal. Maintenant que j'ai identifié ce schéma de pensée, il ne me reste plus qu'à vous prendre à contre-pied, mais ce ne sera pas pour cette fois. Ce coup-ci, ça se termine mal, je n'ai effectivement pas aimé le livre. A l'époque où j'avais lu Les Androïdes rêvent-ils de Moutons électriques, je m'étais fait la réflexion qu'un film n'avait pas besoin d'être fidèle au livre pour être une bonne adaptation. En effet, si l'on retrouve de nombreux éléments communs entre Blader Runner et Les Androïdes..., ce sont finalement deux scénarios très différents, mais très bien tous les deux. Au contraire, les deux premiers films d'Harry Potter, adaptations extrêmement fidèles, étaient décevants (le troisième est moins fidèles et beaucoup mieux; les autres, je ne les ai pas vus).

The Princess Bride n'est pas vraiment une adaptation. Le livre et le scénario sont du même auteur et, d'après ce que j'en sais, ont été écrits plus ou moins de concert. L'auteur jour d'ailleurs allégrement là-dessus. Dans l'ensemble, on retrouve le même humour. Mais où je trouvais que ça passe très bien dans le film, dans le livre le résultat est plutôt long et ennuyeux. En plus, dans l'avant et l'après-propos, l'auteur se met en abîme et fait de nombreuses références essentiellement cinématographiques, qui me sont passées par-dessus la tête. En guise d'épilogue, il y a un chapitre d'une soi-disant suite, qui n'amène franchement rien, à mon avis.

Bref, j'ai eu vraiment de la peine à venir au bout de ce livre, mais il faudra que je revoie le film à l'occasion...