The Neon Court

Posté le 18.06.2012

The Neon Court, de Kate Griffin, est le troisième tome des aventures de Matthew Swift, commencées dans A Madness of Angels et The Midnight Mayor. On retrouve donc le récemment promu Midnight Mayor face à un nouveau pétrin. Et de taille!

"Well, [...] some total tit has gone and told the Neon Court that there's a 'chosen one' wandering round the city. Care to comment?"
A look of pain flickered over his face. "Ah," he said "you're here about that."

Le problème avec la magie est qu'elle s'alimente des croyances. Les magiciens sont ainsi presque forcés à être crédules: en effet, si suffisamment de monde parle de quelque chose, cela peut soit être vrai, soit le devenir. Alors, quand on leur annonce qu'un élu est apparu, les clans montrent les crocs et partent en guerre pour être le premier à mettre la main sur le messie. Une situation pénible pour Swift, qui doit éviter que les factions échaudées n'atomisent Londres dans la bagarre, surtout que leur agitation a reveillé de vieilles forces destructrices.

On tourne toujours un peu sur les mêmes recettes: le héros s'en prend plein la tronche pour pas un rond, il semble ballotté par la crise, mais finit pas trouver un moyen malin de sauver le monde, non sans dégâts. Même s'il n'y a pas vraiement de surprises d'un point de vue narratif, Kate Griffin mène son bateau avec allant, l'histoire est prenante et les situations alternent agréablement entre le glauque et le comique. Ce n'est pas de la grande littérature, mais cette série est quand même bien plaisante à lire, avec de nombreuses bonnes trouvailles. Je continuerai avec plaisir à la lire (d'ailleurs, il y a un quatrième tome, mais je ne l'ai pas encore sous la main).