Si c'est un homme

Posté le 17.05.2012

Primo Levi était un survivant d'Auschwitz (en fait, de Monowitz, juste à côté). Dans ce petit livre, il raconte le quotidien d'un déporté dans un Arbeitslager allemand. Les malheurs de Levi commencent alors qu'il rejoint un petit groupe de résistants italiens. Jeunes et inexpérimentés, les maquisards en herbe sont vite arrêtés, par hasard, d'ailleurs. Alors qu'il pense juste être arrêté, Primo Levi se retrouve déporté, en février 1944. Il va donc passer presque un an à Monowitz, puisque le site sera libéré par les Soviétiques en janvier 1945.

Si c'est un homme est un livre éprouvant, ce qui n'est guère surprenant. Toutefois, j'avais rarement lu des récits qui ne parlent vraiment que du quotidien dans les camps de concentration, surtout que Levi esssaie de rester très factuel. L'élimination systématique des Juifs et autres déviants (dans l'optique nazie) est bien connue (malgré les négationnistes), mais ici la solution finale n'est pas le sujet. D'ailleurs, Primo Levi ne l'a connue que par les sélections opérées de temps en temps, des hommes qui partaient pour ne jamais revenir. Il raconte vraiment sa vie au camp, au jour le jour, le thème dominant étant les brimades violentes et permanents que les prisonnier subissaient, dans le but de leur faire perdre tout sentiment d'humanité. Et pas seulement pour eux-mêmes, mais pour leurs gardiens: il est bien plus facile d'envoyer du bétail à l'abattoir.

Ce livre n'est pas sans rappeler MAUS, bien que l'auteur de cette dernière ne soit que le fils d'un survivant. Primo Levi a écrit ses mémoires dès sa libération, ce qui rend le récit très vivace quoiqu'un peu confus parfois. Comme dans tous ces cas où la réalité dépasse la fiction, j'ai eu de la peine à intégrer vraiment tout ce que j'ai lu. Je n'en doute pas, mon cerveau a tout enregistré et validé, mais, dans les tripes, il est difficile d'accepter que tant de cruauté puisse exister. Le devoir de mémoire est toujours aussi important, surtout quand il reste de moins en moins de témoins directs. Dans cette optique, Si c'est un homme ou d'autres récits du même genre sont des livres importants.