Mindstar Rising

Posté le 31.05.2006

Ce livre est le premier tome d'une trilogie (pour l'instant) relatant les actes héroïques d'un certain Greg Mandel, ancien soldat d'élite devenu détectivé privé de choc. Si je ne m'abuse, il s'agit du premier livre écrit par Peter Hamilton, auteur de la monstrueuse Nightdawn's Trilogy et d'autres livres, tel que Fallen Dragon.

Dans ce livre, Greg Mandel est engagé par la plus grosse multinationale anglaise, Event Horizon, pour investiguer un défaut de production dans une usine orbitale. Il faut savoir que Mandel n'est pas juste un bon soldat. C'est surtout un vétéran de la division Mindstar, fruit des recherches de l'armée dans les aptitudes psioniques. Le programme fut un succès mitigé: des talents utiles apparurent, mais de nombreux individus devenaient très instables psychiquement, voire carrément tarés. Mandel est un des mieux réussis: il a la capacité de ressentir les sentiments des gens et n'hérite que de migraines après avoir exercé son don. Il ne peut donc pas vraiment lire les pensées, mais, en posant bien ses questions, il peut clairement trancher le vrai et le faux et pousser des gens à se trahir.

Donc, Mandel va en orbite, trouve les coupables, revient sur Terre, touche sa récompense et voilà. Sauf que comme il reste encore 300 pages, on se dit qu'il va y avoir quelques rebondissements :-). Les soucis d'Event Horizon ne s'arrêtent effectivement pas là et l'affaire va prendre de l'ampleur. Heureusement, Mandel est un héros et tout se finira pour le mieux.

Le style est résolument cyberpunk. L'univers est l'Angleterre dans un futur proche: le gouvernement traditionnel s'est effondré et une nation communiste s'est dressée sur ces cendres, pour succomber à son tour. L'histoire se situe après ce second crash: le nouveau parti conservateur essaye de redresser le pays, les communistes font obstruction autant qu'ils le peuvent, le réchauffement planétaire a changé le climat et fait disparaître une partie de l'Angleterre sous les eaux.

Mindstar Rising est un bouquin bien sympathique. Pas un chef-d'oeuvre, mais une lecture agréable, avec pas mal de suspens qui pousse à lire encore un petit chapitre au lieu d'aller se coucher sagement. Au registre des reproches, je signalerai le héros qui réussit tout (ce n'est pas tout à fait vrai, mais pas mal quand même) et un léger abus du côté hard science: Peter Hamilton essaie de décrire des systèmes (informatiques, surtout, mais autres aussi) très sophistiqué en abusant de termes inventés qui ne veulent donc rien dire. Ce n'est pas très crédible, même si ça fait quand même son petit effet. Les personnages sont aussi un peu trop stéréotypés à mon goût, y compris la tentative de faire des vétérans de Mindstar des anti-héros.