Millenium

Posté le 17.09.2011

Que voilà une série de romans dont j'avais beaucoup entendu parler! Les livres qui ont fait découvrir, avec joie et dollars dans les yeux, la littérature suédoise au monde de l'édition. Je m'en méfiais un peu. D'un autre côté, tant de monde en avait dit du bien, y compris parmi mes amis. Ca ne devait pas être mauvais. J'en ai fait ma lecture de cette été.

Millenium est une série de trois romans, intitulés Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette et La reine dans le palais des courants d'air. Ce sont des romans policiers, plutôt noirs (avec une petite tendance à l'espionnage dans le troisième tome). On y trouve deux héros principaux. Michael Blomkvist, journaliste d'investigation, fondateur de et rédacteur pour Millenium, un magazine spécialisé dans les enquêtes sur la corruption, les malversations et autres scandales financiers. Lisbeth Salander est une surdouée asociale (sans doute une forme d'Asperger), torturée par une enfance dramatique et victime d'abus de pouvoirs terrifiants. C'est aussi une hacker hors pair.

Ces deux protagonistes principaux se retrouvent à collaborer sur une enquête dans le premier tome de la série. Le premier volume tourne autour d'une histoire de famille assez sombre et d'un tueur de femmes en série. Le thème central du deuxième volume est le traffic de prostituées, mais avec une grosse partie concernant le passé de Lisbeth. Le troisième tome est entièrement centrée sur elle.

Même si maître Bjurman avait figuré sur une liste d'espèces d'insectes menacées d'extinction, elle n'aurait pas beaucoup hésité à l'écraser sous son talon.
Lisbeth Salander à propos de son tuteur

Je n'en dirai pas plus sur les histoires, pour ne pas en révéler de détails. Il y a aussi de nombreux personnages secondaires, dont certains assez importants, ainsi que des trames parallèles. Les histoires sont riches et le style de l'auteur, Stieg Larsson, extrêment efficace. Si le premier tome démarre un peu lentement, on finit par être complètement happé. Dans les suivants, on part presque tout de suite sur les chapeaux de roue. Difficile de poser le livre, Millenium est une série qui m'a coûté quelques couchers tardifs.

Par contre, c'est glauque. Les livres sont clairement militants: l'auteur veut montrer à quel point les femmes sont encore mal traitées dans nos sociétés, même dans ce qui semble un paradis égalitaire comme la Suède. Les histoires tournent autour des violences faites aux femmes et les détails sordides ne manquent pas, Larsson ne fait pas l'ellipse. Cet aspect me laisse partagé. Je comprends le point de vue de l'auteur (enfin, celui que j'imagine, en tout cas), mais c'était parfois glauque au point que j'avais presque envie d'arrêter. C'était trop prenant pour que je le fasse vraiment.

Millenium mérite largement tout le bien qu'on a pu en dire. C'est une excellente série de bouqins, très bien écrite. Les gentils gagnent à la fin, mais c'est nécessaire dans ce cas. Ce serait trop déprimant sinon.