Les aventures de Drake Maijstral

Posté le 21.11.2015

Les aventures de Drake Maijstral sont une trilogie de Walter Jon Williams, constituée de The Crown Jewels, House of Shards et Rock of Ages. Dans un futur lointain, l'humanité a été conquise par les Khosali, des félidés anthropomorphes qui ont soumis la plupart de la galaxie. Ce ne sont pas des envahisseurs bien pénibles. Ils sont surtout stricts sur les coutumes et la politesse.

C'est peut-être cela qui a poussé les humains à se rebeller, la première race conquise à y parvenir. Ainsi cohabitent l'Empire Khosali, où habitent de nombreux humains, et la Constellation Humaine, où habitent de nombreux Khosali, malgré un climat parfois raciste. Les Khosali aiment bien les Humains, ils apprécient leur nature libre et aventureuse, eux qui sont coincés dans leur code de conduite très strict (la "Haute Coutume"). De la Terre, ils ont aussi absorbé une partie de la culture, faisant leur propre tri: exit William Shakespeare, bienvenu Elvis Presley.

Les écarts à la Haute Coutume sont possibles, mais il faut y mettre la forme. Une relation adultère doit être une passion douloureuse, un suicide doit être un acte de bravoure héroïque. Quant au vol, il doit se faire avec classe et brio. Maijstral est un de ces Voleurs Autorisés. Cette profession peu banale l'amène à côtoyer la noblesse impériale. C'est là que se trouvent les plus beaux objets à voler et les plus grandes chances de faire un bon score de style. Car oui, les vols sont filmés et appréciés par un jury. Non sans risque: s'il est pris dans les vingt-quatre heures qui suivent son forfait, le voleur peut être arrêté.

Cette trilogie s'inscrit donc dans une veine légère, des divertimenti comme les qualifie lui-même Williams. Je l'ai relue après Le Paris des Merveilles. J'avais besoin de rester dans une veine d'humour léger dans un environnement sophistiqué. De mon point de vue, les aventures de Drake Maijstral restent bien en-dessous de l'oeuvre de Pevel, mais constituent néanmoins une lecture fort plaisante, dense en tribulations avec une tendance occasionnelle au vaudeville. Le côté absurde se bonifie au cours de la série, le troisième tome culminant dans un final rocambolesque à Graceland, quartier général de l'Eglise d'Elvis.