Le Concile de pierre

Posté le 29.09.2008

Voilà un dernier petit reste des vacances d'été.

Jean-Christophe Grangé écrit des livres efficaces. C'est en tout cas l'impression que j'avais avant d'en lire un premier roman, et elle m'a largement été confirmée. Après quelques pages à peine, on est happé par l'histoire et on se retrouve à avoir du mal à poser le bouquin. On sent aussi que soit Grangé écrit pour l'écran (petit ou grand, mais plutôt grand, quand même), soit sa vision est essentiellement cinématographique. En tout cas, il est facile de trouver dans son livre des scènes qui n'ont l'air d'avoir été pensées que pour être représentée au cinéma.

Avec un peu de recul, je dirais qu'il n'y a vraiment pas de quoi fouetter un chat: les personnages sont tous formidables (genre forts et intelligents, même si ça ne les empêche pas de crever par paquets de douze), l'intrigue contient d'intéressants relents de fantastiques, mais dérape vers la fin quand les relents n'en sont plus, ce qui entâche pas mal la crédibilité de toute l'histoire. Reste que le scénario, en tout cas jusqu'à un certain point, est bien foutu. Allié à une narration assez tendue, je me suis trouvé très vite pris par le livre, quoique déçu du final.

Une bonne lecture de vacances, mais je ne suis pas sûr d'avoir vraiment envie de lire d'autres livres du monsieur.