Futurs insolites

Posté le 30.05.2016

Futurs insolites est une anthologie de science-fiction, éditée par Jean-François Thomas et Elena Avdija, dont le thème est la Suisse dans le futur. Le recueil compte quatorze nouvelles, le tout étant globalement de très bonne tenue.

Le suicide assisté occupe la première place des thèmes abordés, avec trois nouvelles, quatre si l'on y ajoute Là où croît le pays, d'Anthony Vallat et sa notion d'oblitérés permanents, même s'il ne s'agit pas de mourir, dans ce cas. J'ai particulièrement aimé la très grinçante SuissID, de Vincent Gerber, et l'originalité de Issue de secours de Florence Cochet.

La prétendue valeur martiale helvétique est également bien représentée, surtout dans Alleingang, de Nicolas Alucq. Quant à Vreneli, de Julien Châtillon-Fauchez, elle part d'une situation de guerre, pour se tourner vers la diplomatie et se terminer avec ce bon vieux secret bancaire, le tout avec beaucoup d'humour.

Bien sûr, il y a également plein d'inclassables, comme Audemars, le ver, d'André Ourednik, qui nous offre une vision vraiment originale, un futur dans lequel des hommes et des femmes oeuvrent pour détruire les informations accumulées au cours de siècles, afin de soulager notre mémoire et nous permettre de regarder à nouveau vers le futur.

Parfois, l'histoire tombe à plat, ou, tout au moins, laisse songeur. Ainsi, Sketches helvétiques, de Bruno Pocheschi, qui évoque autant les gardes suisses du Pape, que le chocolat ou l'évasion fiscale, mais qui ne mène au final nul part.

J'ai vraiment beaucoup apprécié la lecture de ce recueil. Le fait d'avoir tant de références à un contexte culturel connu était vraiment plaisant, surtout quand il s'agissait, après coup, de les projeter dans un cadre très différent ou de les aborder sous un angle nouveau, souvent absurde (comme l'apparition de Blocher en tant que pseudo-descendant des Rois des Gaules, dans La mémoire de Lo, de François Rouiller). Ou de simples petites mentions comme "une boisson pétillante à base de lait".

Champion toute catégorie des références, Rhodanish Elektrik AG, d'Adrien Bürki, est une de mes nouvelles favorites, tant elle pousse loin l'absurde avec son idée de barrage englobant tout le Valais et pompant les eaux du Léman, et surtout sa galerie de pieds nickelés hauts en couleur et en régionalisme, qui luttent contre l'ouvrage. Ca fleure bon Les Valaisans dans l'Espace.

Je ne sais pas à quel point un tel ouvrage peut plaire à des gens qui ne connaissent rien à la Suisse. En tout cas, pour moi, cela fut vraiment un grand plaisir.