Forteresse

Posté le 19.01.2010

Forteresse possède la particularité d'être un livre de science-fiction suisse, fait rare s'il en est et qui avait donc titillé ma curiosité. En fait, j'étais titillé depuis un bon moment, mais le livre n'était disponible qu'en grand (et donc cher) format jusqu'à récemment. Il est désormais disponible dans la collection Livre de Poche.

Or donc, Forteresse est un roman dans la mouvance cyberpunk, futur proche, mégacorporations et haute technologie. Le héros est le responsable de la sécurité d'une mégacorporation. Ce n'est pas un job de tout repos, puisqu'il arrive souvent - dans cet univers - de flinguer des cadres d'une boîte en représailles d'un contrat perdu, par exemple. L'atout principal d'une telle personne est d'être paranoïaque, mais sans en devenir dingue (d'ailleurs, cela donne, dans le livre, une méthode de tuer les gens appelée "cancer"; au lieu de mandater un assassin pour se débarrasser de quelqu'un, on se contente de faire courir la rumeur, ça peut suffire à tuer la personne d'angoisse). Pour le héros, la situation va se corser quand il apprend qu'une opération a été lancée pour tuer son patron. Elle utiliserait une nouvelle technologie appelée "Fantôme", qui pourrait franchir les meilleures défenses de la mégacorporation.

Le livre se compose de plusieurs trames secondaires et les chapitres sont organisés par personnage, ce qui donne une structure assez originale (et parfois un peu compliquée, car il y a aussi des fashbacks). L'histoire est très bonne, avec un gros retournement de situation à la fin, mais qui est bien amené et ne fait pas deus ex machina de l'écrivain qui ne sait pas comment terminer. C'est sûr qu'on se fait facilement mener en bateau, mais c'est aussi amusant de revenir en arrière pour trouver les indices qu'on a ratés, une fois que l'on connaît le fin mot de l'histoire.

La seule chose qui a un peu gâté mon plaisir est une série d'idées très à droite, voire un peu fascisantes, qui sont exprimées dans le livre. Je me demandais s'il s'agissait d'opinions de l'auteur ou juste d'une manière de créer une ambiance un peu malsaine dans cet univers. Malheureusement, j'ai appris qu'il s'agissait plutôt d'opinions de l'auteur. Que cela ne vous décourage pas, Forteresse est un bon bouquin, avec une excellente intrigue et des idées quand même intéressantes (mais pas toutes ;-) ), notamment la "dissipation".