Une histoire populaire de l'empire américain

Posté le 10.10.2011

Cet ouvrage est l'adaptation en bande dessinée du livre Une histoire populaire des États-Unis de Howard Zinn. La chronologie commence avec le massacre de Wounded Knee, en 1890, qui signa la fin de la résistance des Indiens d'Amérique, et s'étend jusqu'à environ 2007-2008. Zinn passe en revue cette vaste période en mettant en lumière à quel point tous les agissements des Etats-Unis ont toujours été guidés par une politique impérialiste, que ce soit à l'intérieur du pays (racisme, ségrégation, destruction des mouvements syndicaux) ou à l'extérieur (invasions, coups d'états).

Le résultat est absolument effarant. On a pu se dire, sous les mandats successifs de Bush père et fils, que beaucoup de guerres avaient été menées dans l'intérêt premier des Etats-Unis et rien d'autre. Mais on a tendance à l'oublier pour des guerres plus anciennes. Pire encore, Zinn montre que cela a toujours été le cas, dès la fin du 19ème siècle, quand la capitalisme sans concession s'est imposé avec les trois barons voleurs. C'est ce côté "rien de nouveau sous le soleil" qui est le plus déprimant. Ce n'est pas une surprise non plus, mais c'est néanmoins effarant, vu ainsi comme une succession ininterrompue de guerres menées uniquement pour le bien-être de l'économie américaine et justifiées par des raisons diverses mais toutes d'un cynisme parfait. Le livre fait aussi le parallèle avec la ségrégation envers les noirs et la répression des mouvements ouvriers, sujets tout aussi gratinés.

Une histoire populaire de l'empire américain est une lecture que je considère comme essentielle. Et pour une projection de la continuité du système, vous pouvez lire ensuite

DMZ. La BD tente de finir sur une note un peu optimiste, faisant confiance à l'humain pour se soulever dans les heures les plus noires, mais cela fait un espoir assez ténu.