Roi rose, de David B.

Posté le 31.10.2010

Cette bande dessinée est une adaptation de la nouvelle éponyme de Mac Orlan, mais je ne saurais pas juger de cela, ne connaissant pas la nouvelle. L'histoire se passe à bord du Hollandais Volant. L'équipage de morts-vivants s'ennuie ferme entre deux pillages. Lorsqu'un bateau passe à leur portée, il se déchaîne, fait semblant de faire ripaille pendant un moment, puis retombe dans son ennui.

Un jour, un bateau fait naufrage tout près du Hollandais Volant et l'équipage recueille un unique survivant: un bébé. Charmés par cette vivante (au sens propre) distraction, les morts-vivants décident d'élever le bébé. Ils continuent donc à piller des navires, mais visent maintenant plutôt le lait et les biscuits dans la cambuse. Evidemment, l'enfant grandit et vient le moment de décider de son avenir. Les morts-vivants prennent la décision raisonnable de le remettre sur la terre ferme, dans le monde des vivants, au grand dam de l'enfant, qui aime bien ses nombreux parents adoptifs squelettiques et zombiesques. La fin permet de croire que les maudits trouvent enfin le repos éternel après cette bonne action.

L'histoire n'est pas vraiment fracassante, mais elle est cocasse et, surtout, assez fantasque. Le dessin de David B. se prête extrêmement bien à l'exercice et vaut le détour. Ceci dit, pas de quoi écrire à la maison, comme le dirait les anglophones.