Promenade(s), de Pierre Wazem

Posté le 08.03.2010

Je connaissais Wazem de nom depuis longtemps, eu égard au fait qu'il est aussi de Genève. Toutefois, ce n'est que récemment que j'ai lu une première BD de sa plume, Presque Sarajevo, qui m'avait beaucoup plu, sans oublier la série Koma, réalisée avec Frederik Peeters. J'ai donc récidivé sans hésiter.

Promenade(s) est également un album autobiographique (enfin, je crois), mais plus intime (Presque Sarajevo est plutôt un carnet de voyage). L'histoire commence lorsque l'auteur se "réveille" d'une biture pour se retrouver dans ses rêves, allongé dans une baignoire vide avec un pingouin à oreilles en guise de conscience. S'ensuivent des histoires avec le père et la mère de l'auteur, explorant certains passages de sa jeunesse ou de son enfance.

C'est un peu difficile à résumer, car il n'y a pas vraiment de grosse trame. Ce sont de jolies histoires, plutôt introspectives, mâtinées d'une couche de délire fournie par la baignoire et le pingouin. Le tout se lit très agréablement et donne envie d'en avoir encore quand on a fini.