Perkeros

Posté le 08.08.2014

Si ce n'est pas un OVNI, celle-là! Une bande dessinée finlandaise parlant de métal (et de prog en particulier) qui a réussi à venir jusqu'à nous traduite en français. Perkeros (en fait, Kerberos, mais le guitariste est dyslexique) est un groupe composé de quelques étudiants qui aspirent à la reconnaissance (à défaut de la gloire), un vieux routard qui a joué dans tous les groupes qui comptent et assisté à tous les concerts mythiques, et un ours (si, c'est le batteur).

Le chemin du succès est long et douloureux, surtout lorsque l'on ne veut, comme Axel, le lead guitar du groupe, rien de moins que la perfection. Mais que sont toutes les misères du monde face à un concert réussi, quand on rentre dans le flow avec le public et que la magie opère? Magie il y a bien dans cet album, d'ailleurs, puisqu'il contient des aspects fantastiques lié au pouvoir de la musique sur la réalité.

- Tu es donc un mec à vinyles…
- Plus maintenant. Mon médecin m'a interdit le port du vinyle; ces tenues étaient déconseillées pour la circulation… Ah, tu parlais des disques.

Perkeros c'est une belle histoire, servie par un dessin très chouette, qui parvient à des sommets lors des concerts, avec des planches qui vous foutent des frissons partout. L'humour n'est pas oublié et j'ai ri comme un bossu plus d'une fois, notamment avec les anecdotes du vieux (même si j'ai certainement raté plein de références). La BD n'est pas dénuée de profondeur non plus: Perkeros nous rappelle l'importance d'avoir des rêves sous peine de vivre une vie sans relief, avec toute la difficulté qu'il peut y avoir à partager lesdits rêves. Rock on!

Disclaimer: cette chronique a été écrite sous influence métallique.