Orbital

Posté le 07.11.2012

En 2278, la Terre rejoint la Confédération, gigantesque assemblage de plusieurs centaines de nations extraterrestres. Non sans faire jaser des deux côtés. Pour le mouvement isolationniste terrien, tous ces extraterrestres ne sont que des inconnus de plus à détester. Pour certaines nations interstellaires, les Humains ne sont que des barbares pas même capables de quitter leur système solaire tous seuls. Ce d'autant plus que les Humains vont vite s'illustrer en entrant en guerre contre les Sandjarr et en commettant un véritable génocide contre ce peuple.

La Confédération possède une agence spéciale, chargée résoudre les conflits aussi pacifiquement que possible, l'Office Diplomatique Intermondial (ODI). Ses agents sont formés aussi bien à la diplomatie qu'aux techniques de combat les plus avancées. La négociation ne marche pas toujours. C'est à cet office prestigieux que Caleb Swany, humain, et Mézoké Izzua, sandjarr, vont prêter serment et former équipe, scellant symboliquement la réconciliation des anciens adversaires. Là encore, ça jase.

Orbital est une série de bandes dessinées, organisée par groupe de 2 tomes, chaque groupe représentant une mission attribuée à Swany et Izzua. C'est de la grande SF, avec plein d'extraterrestres bizarres. Par contre, ce n'est pas de la SF joyeuse: ça grenouille ferme, ça essaye de s'arnaquer, voire de s'entre-tuer le plus discrètement possible, afin que l'ODI ne remarque rien, et ça se déteste cordialement de toute part. Le racisme et la xénophobie sous-tendent les deux histoires (4 tomes) parues. Ce n'est pas sans rappeler les poussées d'extrême-droite de notre Europe du début du XXIe siècle.

Difficile de ne pas penser à Valérian en lisant Orbital. Toutefois, les deux protagonistes principaux sont bien différents. Les thèmes sont aussi plus sombres et les intrigues plus complexes, plus politiques. Le bestiaire rappelle quand même le travail de Mézières. Orbital est une bonne lecture, je me réjouis de voir comment la série va évoluer (un tome 5 est sorti en septembre 2012).