Magasin général, de Loisel et Tripp

Posté le 06.03.2011

Magasin général est l'histoire d'un petit village de bûcherons québécois, dans les années 20. La vie de ce village tourne autour, comme le titre le laisse entendre, du magasin général, source d'approvisionnement, de nouvelles fraîches, lieu, aussi, de l'unique téléphone de la région, tout comme de l'unique camion.

Magasin général, c'est avant tout une histoire de gens, une histoire d'un petit village rural au fil des saisons, avec tout ce qui peut se passer dans un tel endroit: naissances, décès, amitiés, haines, adultère, et j'en passe. Les personnages sont bien sentis, hauts en couleurs mais crédibles. L'ambiance alterne entre la joie et la tristesse, mais toutes les situations sont dépeintes avec beaucoup de finesse et de tendresse. Le personnage central est Marie, la veuve qui tient le magasin général, mais de nombreux autres personnages se partagent la vedette, et la plupart sont attachants. On de la peine à quitter Notre-Dame-des-Lacs...

Le tout est servi par de très beaux dessins. Les dialogues sont en pseudo-québécois: un dialecte adapté pour que le reste de la francophonie arrive encore à décrypter, mais tout en gardant sufisamment de mots québécois pour bien dépayser le lecteur.

Une lecture extrêmement agréable, souvent touchante. Je n'ai pas encore mis la main sur le tome 6, je reviendrai peut-être éditer cette chronique quand ce sera le cas.