Le Photographe

Posté le 02.11.2012

En 1979, l'Union Soviétique envahit l'Afghanistan. Dès 1982, Médecins Sans Frontières France se rend sur place pour installer des hôpitaux. Tout cela se fait de manière clandestine, car l'URSS ne tolère pas leur présence. Aussi bien le personnel que le matériel médical doivent passer en Afghanistan via des caravanes partant du Pakistan. Un périple de plus de 30 jours, passant par plusieurs cols, dont un culminant à 6'000 mètres, exposé aux brigands et aux troupes soviétiques.

En 1986, Juliette Fournot, cheffe de mission MSF en Afghanistan, décide de documenter ces efforts de titan pour faire connaître la situation dans le pays. Elle fait venir un photographe pour accompagner une caravane. Elle-même s'équipe d'une caméra vidéo. Vingt après les faits, cette bande dessinée raconte l'épopée à travers les souvenirs du photographe, d'où son nom. Le troisième tome est accompagné d'un film sur CD, un montage de 40 minutes réalisé à partir des prises de vue de Juliette Fournot.

On ne rigole pas en lisant Le Photographe. L'effort que représente ces caravanes de MSF est tout simplement vertigineux. Le dévouement des médecins à leur tâche est en tout point remarquable, eux qui auraient pu exercer bien au chaud dans un cabinet en France. Et puis, bien sûr, il y a la guerre, moche, déprimante et injustifiable, comme toutes les guerres.

Le Photographe est une BD remarquable, qui traite admirablement bien un thème aussi sombre. Le film forme un complément très bienvenu: c'est un plaisir de voir les visages des protagonistes de la BD. Il n'est pas pas drôle non plus, mais pas plus choquant que la bande dessinée elle-même.

J'apprécie beaucoup l'utilisation de la bande dessinée pour explorer un sujet aussi grave. Je pense que c'est un très bon vecteur pour toucher un plus grand public qu'un roman ou un film documentaire. Après, de là à changer le monde, je ne me fais pas d'illusion. Mais, bon, à lire absolument.

A noter que les deux médecins qui parlent de s'installer comme vignerons, sont ceux que l'on rencontre effectivement dans ce rôle, dans Les Ignorants.