Le lièvre de Mars

Posté le 23.01.2010

Rien à voir avec Alice aux Pays des Merveilles, si ce n'est la référence littéraire, Le lièvre de Mars est un bande dessinée se situant à notre époque. Elle met en scène un homme qui dit avoir été sur Mars, dans le cadre d'une mission scientifique et revenu sur Terre. Depuis son retour, il est poursuivi sans fin par la police, les services secrets, l'armée ou encore des groupes occultes, qui ne savent pas forcément pourquoi on leur a dit de faire la peau de ce type et de tous ceux à qui il a pu raconter son histoire.

Avertissement, je vais spoiler un peu (mais rassurez-vous, y a pas tant que ça à spoiler): or donc, ce type dit être allé sur Mars, alors que c'est impossible au vu de notre technologie actuelle. Sa mission était prévue pour 3 ans. Au moment du retour, le groupe de scientifiques avec qui il était a été gazé. Le retour sur Terre n'était pas prévu. Seul lui a survécu, grâce à son entraînement à la plongée en apnée. Il parvient à monter à bord d'un vaisseau de retour et se retrouve sur Terre. Sauf que ses anciens employeurs s'en sont apparemment aperçu et ne tiennent pas à ce qu'il survive. Ni ceux à qui il aurait pu raconter son histoire.

Le lièvre de Mars s'étend sur 9 tomes, remplis de poursuites incessantes et d'escalade sans fin de la violence déchaînée contre le héros. Celui-ci survit envers et contre tout, alors que les gens qui l'aident tombent comme des mouches autour de lui. Chaque tome est un enchaînement de courses poursuites et d'assassinats de plus en plus massifs, sans que l'histoire n'avance d'un pouce. Ce n'est que dans les tomes 7 et 8 que des coins du voile commencent à se lever. Hélas, le tome 9 retombe dans la pauvreté scénaristique des tomes 1 à 6. En plus, ce n'est même pas le dernier et la série a été interrompue. Donc, imposssible de savoir le fin mot de l'histoire, après s'être farci un scénario à deux balles pendant des dizaines de pages, accompagné par un dessin oscillant entre le quelconque et le médiocre.

Je m'étais intéressé au Lièvre de Mars, car il me semblait que c'était une série assez réputée, j'ai été bien déçu. Encore heureux que je l'ai empruntée à la Bibliothèque Municipale, ce qui ne m'a rien coûté, car j'aurais vraiment regretté mettre le moindre zloty là-dedans. A éviter absolument.