Le journal de mon père, de Jiro Taniguchi

Posté le 12.12.2010

Le journal de mon père, de Jiro Taniguchi s'inscrit dans la veine de Quartier lointain: une chronique de vie familiale, pseudo-autobiographique (c'est-à-dire, pas autobiographique, mais inspirée d'éléments de la vie de Taniguchi).

L'histoire est celle d'un homme qui retourne dans sa ville natale après 15 ans d'absence, à l'occasion du décès de son père. Au gré des souvenirs évoqués pendant la réunion de famille, le héros développe une autre image de son père, qu'il n'avait jamais vraiment bien connu, absorbé qu'il était par son travail. Par la suite, le héros était parti étudier à Tokyo dès qu'il avait pu et n'était presque jamais revenu dans sa ville natale.

Tout ceci est raconté avec une très grande sensibilité et servi par le dessin sobre et rigoureux de Taniguchi. En soi, le scénario n'a rien d'extraordinaire, mais le ton est juste et l'histoire est très touchante. Une grande réussite. Taniguchi est vraiment un grand du manga.

Petite note multipack: j'ai aussi lu récemment Le promeneur et La montagne magique. J'ai été peu enthousiasmé par le second, mais Le promeneur est également très sympathique et m'a donné une furieuse envie de me promener à nouveau dans les rues de Tokyo. Hélas, je ne vois pas d'opportunités dans le futur proche.