Il faut tuer José Bové

Posté le 01.10.2007

Voilà une BD sympathique, complètement délirante, mais pas pour autant dans son propos. Scénariste et dessinateur, Jul écorche aussi bien le grand capitalisme que le mouvement altermondialiste. Les pages fourmillent de gags, dont certains sont franchement à mourir. Je crois que mon préféré est celui sur les cathos de gauche qui se mettent à l'écologie: leur stand proposent des containers de tri, un pour le sang, l'autre pour le corps.

Evidemment, dans une telle BD, ce n'est pas scénario qui importe. En résumé: les multinationales décident de se débarrasser de José Bové, ce qui promet d'être très difficile, car il est protégé par ses brebis d'élite. Chaque multinationale va y aller de sa méthode et toutes vont se marcher sur les pieds.

C'est donc très drôle à lire, mais j'avoue avoir été quand même un peu déçu, car j'avais lu, auparavant, La Croisade s'amuse, du même auteur, que j'ai trouvée meilleure.