Icare, de Taniguchi et Moebius

Posté le 12.05.2010

Je me méfie toujours des collaborations entre auteurs célèbres, que ce soit pour les bandes dessinées ou les romans. Ca peut donner de très bonnes choses, comme ça peut foirer totalement. Pour Icare, c'est plutôt raté, malheureusement. Icare se passe dans un futur que l'on devine proche. Il existe des mutants, résultats sans doute d'expériences génétiques, mais on ne rentre jamais dans le détail.

L'histoire commence avec la naissance d'Icare, un mutant capable de léviter. Le gouvernement lui met le grappin dessus et l'enferme dans un centre de recherche, dans lequel il va grandir jusqu'à l'âge adulte. Là, les choses se gâtent, Icare devient plus indépendant, alors que la pression monte du côté du gouvernement pour utiliser ses pouvoirs. Finalement, Icare s'échappe avec la gentille anthropologue. Je simplifie un peu, mais ça se résume à ça. Le scénario n'a aucune originalité, on y retrouve plein de vieux mythes, pas mauvais en soi, mais qui font une histoire sans aucune originalité. Il reste le dessin de Taniguchi, qui est du manga très classique, mais de très bonne facture.