Hélène Bruller est une vraie salope

Posté le 30.03.2008

La question qui se pose évidemment avec un titre pareil est "Et si c'était vrai?" Il est difficile de faire la part du lard et du cochon dans cet album. Qu'est-ce qui est autobiographique et qu'est-ce qui est exagéré dans un but satirique? J'ai trouvé cet aspect relativement troublant, tout comme le titre fortement provocateur de l'album.

Globalement, j'ai été très déçu de cet opus, qui fait suite aux deux tomes de Je veux le Prince Charmant. Ces derniers étaient beaucoup plus amusants. Ici, la structure narrative est extrêmement répétitive et les gags tournent en rond. Bref, je vous conseille d'éviter. En plus, c'est plus cher qu'un album normal (29.- au lieu de 24.-), pour une couverture souple et du papier pas glacé. On frôle l'arnaque.