Dora

Posté le 16.04.2016

Dora est le nom de l'héroïne de cette bande dessinée de Minaverry. Nous sommes en 1959, elle a 16 ans et elle travaille pour les archives du Berlin Document Center, une institution créée par les Américains pour gérer les documents saisis aux Nazis. Fille de déporté, elle est fascinée par tout ce qui touche à la solution finale. Tout en guettant d'éventuelles traces de son père, elle se constitue des archives personnelles.

Après Berlin, voilà Dora de retour à Paris, avec sa mère, dans la banlieue. Elle y fait diverses rencontres, dont un chasseur de nazis, très intéressé quand il découvre les archives de la jeune fille. Et comme elle a une amie en Argentine, la voilà embarquée dans la chasse au Docteur Mengele.

Le deuxième tome est plus casanier, se passant entièrement à Bobigny. Après la découverte de la vie d'adulte, dans un monde qui se réinvente, quittant le Deuxième Guerre Mondiale pour entrer dans la guerre froide, voici des tranches de vie des banlieues, avec les bandes, les gitans et les révolutionnaires communistes. On y parle aussi d'homosexualité, d'avortement interdit, de répression policière et autres choses joyeuses. Mais le tout dans un ton qui reste léger, malgré les interrogations existentielles. Et c'est très touchant, je me suis attaché à cette jeune Dora.

Une bande dessinée aussi intéressante que sensible.