De Capes et de Crocs

Posté le 16.10.2013

J'ai lu le premier tome de De Capes et de Crocs à sa sortie et j'ai suivi l'histoire au gré des publications. Une longue aventure, puisque celle-ci s'est étalée sur dix volumes, de 1995 à 2012. Très enthousiaste à l'origine, je me suis lassé quelque part vers le milieu. L'histoire me paraissait s'embourber dans des détours à n'en plus finir, rajoutant sans cesse des lieux et des protagonistes. C'en fut au point où je ratai la sortie du dixième tome.

Je me suis rattrapé tardivement. Puis, j'ai encore traîné avant de relire la série d'une traite. Et là, quel bonheur! Sans ces intervalles de plusieurs années, l'histoire se déroule sans accrocs, dans une parfaite cohérence, un style soutenu, des péripéties sans fin mais qui ne lassent jamais.

Pour ceux qui vivraient sous un caillou (lunaire), De Capes et de Crocs est une bande dessinée d'Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou, qui se déroule à l'époque des mousquetaires et des grandes découvertes. Les héros sont Armand Raynal de Maupertuis, un renard aussi fin bretteur que versificateur, et Don Lope de Villalobos y Sangrin, un loup hispanique, à l'épée dévastatrice et revancharde. Les deux compères se sont rencontrés sur le théâtre de la Guerre des Flandres et font depuis les quatre cents coups en Europe. Jusqu'à finir aux galères. Mais qu'allaient-ils y faire? A part la connaissance d'Eusèbe, bien sûr...

De la Terre à la Lune et retour (littéralement), les deux compères vont vivre des aventures rocambolesques, servies par des dessins de grande qualité et des dialogues pour lesquels les superlatifs manquent. D'ailleurs, seule une chronique en alexandrins (j'ai eu la flemme) leur aurait vraiment rendu justice. La série foisonne de références à la littérature de l'époque, dont on rencontre parfois les héros, d'ailleurs. Les amateurs de romans de cape et d'épée seront aux anges, mais ce chef-d'oeuvre de la bande dessinée recèle bien assez de trésors pour combler tout le monde.

Un must!