Chute de vélo, et autres, de Davodeau

Posté le 04.08.2013

Enthousiasmé jusqu'ici par mes lectures de bandes dessinées d'Etienne Davodeau, j'ai fait les fonds de tiroir des Bibliothèques Municipales. Pour les vacances, j'ai ramassé Le Réflexe de Survie, Ceux qui t'aiment, La Gloire d'Albert et Chute de vélo. La plupart de ces bandes dessinées sont des histoires de gens du commun, vivant des petites tragédies de notre société de performance (licenciement, pression économique, etc.), qui les poussent à bout et leur fait commettre des gestes souvent irréparables (meurtres, enlèvements).

Chute de vélo se situe un peu à part. Il s'agit plutôt d'une histoire de famille, réunie à l'occasion du départ de l'aïeule pour un home. Retrouvailles parfois difficiles, vieilles querelles et squelettes dans les placards sont au rendez-vous. C'est une assez bonne histoire, plaisante à lire, un niveau au-dessus des trois autres.

Tout cela reste toutefois largement en-dessous d'autres ouvrages de Davodeau que j'ai lus, en particulier Les Ignorants ou Lulu, femme nue. Je serai un peu plus méfiant à l'avenir.