Blankets

Posté le 16.06.2009

Je ne me lasse pas de vous dire à quel point je suis content d'emprunter des BD à la bibliothèque municipale. Ca me permet vraiment d'explorer plein d'ouvrages que je n'aurais sinon jamais achetés. De plus, si je considère sérieusement le peu de BD de ma collection que je relis, l'emprunt est vraiment beaucoup plus sensé.

Bref, grâce à ces emprunts, voilà une nouvelle découverte, Blankets, de Craig Thompson. Un vague souvenir de très bonne critique m'a attiré vers cet album, sans être sûr de tomber juste. Grand bien m'a pris de ne pas hésiter: Blankets est une histoire belle et touchante, servie par d'excellents dessins.

Il s'agit d'une bande dessinée autobiographique, dans laquelle l'auteur raconte son enfance et sa première histoire d'amour, à l'adolescence. Craig Thompson a grandi au fin fond des Etats-Unis, dans une famille terriblement catholique (enfin, sans doute pas catholique, mais un truc approchant, très prude, avec des péchés partout). Résultat de cette éducation formidable, il est tout le temps en train de culpabiliser et n'ose bander de peur de trouver un démon dans son slip. Sa première histoire d'amour sera essentiellement platonique, son amie venant aussi d'un milieu chrétien. La narration oscille constamment entre la période de sa relation et son enfance, avec une avancée, vers la fin, dans ce que l'on devine être le présent (ou, en tout cas, le passé proche). Ces sauts temporels s'intègrent toujours très bien.

Blankets est donc un album intimiste et pas trop joyeux. L'auteur se dévoile très crûment et cela est parfoi surprenant. Le graphisme est vraiment bon, original et colle parfaitement à l'histoire. Chaudement recommandé.