Aya de Yopougon

Posté le 09.08.2013

Yopougon est un quartier dans la banlieue d'Abidjan, en Côte d'Ivoire. Aya est une jeune femme bien décidée à échapper à la vie qui semble toute tracée pour elle. Elle ne veut pas épouser n'importe qui, elle veut faire des études de médecine et elle n'entend pas se laisser marcher sur les pieds par les hommes qui l'entourent. Elle est flanquée de ses deux meilleures amies, Adjoua, qui se retrouve à être mère et travailler très tôt, et Bintou, qui flirte à qui mieux mieux et rêve de devenir une star.

Autour de cela gravite de nombreux autres personnages, en premier lieu la famille de ces trois filles, mais aussi le coiffeur du coin, le fils de propriétaire d'une grosse brasserie locale, etc. Tous ces gens interagissent dans un drôle de mélange, qui paraît parfois bien cafouilleux à nos yeux d'Européens, entre vie urbaine et respect de ce qui se dit encore au village, affranchissement des traditions et respect des ancêtres, contacts humains souvent directs et coutumes déroutantes. C'est bien là la force de cette série: un vrai plongeon en Côte d'Ivoire, dépaysement garanti, sans aspect documentaire, ni pédagogique. On suit des tranches de vie de personnes évoluant dans une société qui paraît souvent bien exotique.

De plus, l'ensemble est franchement drôle. Les personnages galèrent parfois, il y a même des scène vraiment tragiques, mais le souhait de Marguerite Abouet, la scénariste, était de montrer le quotidien des gens de son pays, qui n'est pas un drame permanent (quoique, elle se réfère à l'époque relativement stable d'Houphouët-Boigny; les choses ont empiré depuis).

Aya de Yopougon est une bande dessinée en six tomes. C'est un vrai bain de fraîcheur, dont il sera très dommage de vous priver.